lundi 26 février 2018

Le Coran est-il une arnaque ?

Résultat de recherche d'images pour "charlatan"La preuve que le coran est une arnaque ?
Facile !
1) Le coran prétend confirmer la torah qu'il prétend inaltérable; et les muslims sont obligés de contester systématiquement toute la torah pour justifier le coran..
Ils se disqualifient ainsi tout seul en traitant de mécréance ce que le coran prétend divin...
Cet argument est imparable.

2) Selon Muhammad, Allah est si imparfait qu'il inspire des versets qu il doit changer 5 ans plus tard. Ce Allah inconnu de tous les vrais prophètes se trompe aussi sur la kibla et doit la changer 6 ans après avoir attesté la Mecque..
Le Coran comporte des versets abrogés, les mansukh, et des versets abrogeant, les nasikh. Sur les 114 sourates, 71 contiennent des versets abrogés ou abrogeant. Une petite partie du Coran est abrogée, on en retrouve la trace dans les documents les plus anciens de l'islam.

" Ali demanda à un juge: Connais tu l'abrogé et l'abrogeant? Il répondit: Non. Ali lui répondit: tu te mets en péril et tu mets autrui en péril."
Al-Titan fi 3uloum al-qur'an (La Maîtrise des Sciences du Coran) de Jalaaluddine As-Suyuti, volume 2, section 47: L'abrogé et l'abrogeant- éditions Daar al-kutub al-3ilmiyyah, Beirouth)
Notez .Bien; : Ali: le cousin et le gendre du Prophète, grand Juge des premiers Califats.
Le Coran lui-même cite l'abrogation et les versets remplacés:
Si nous remplaçons dans ce Coran un verset par un autre...ils disent que tu l'inventes toi-même... Coran 16.101
Nous n'annulerons aucun verset de ce livre, ni n'en ferons effacer un seul de ta mémoire sans le remplacer par un autre, meilleur ou pareil. Coran 2.106


3) Al lah était donc "le troisième de trois", cad le troisième des trois divinités de la kaaba; c'est pourquoi Mohammed, après avoir dit du bien des déesses associées a sorti ce verset: "ne dites pas:
Al lah est le troisième de trois"; c'était évidemment pour se dédouaner de son affirmation satanique en faveur des déesses: c'est pourquoi aussi il a fustigé aussi violemment les "associateurs" et affirmé:
Dieu n'engendre pas : Al lah avait engendré les deux filles déesses selon la religion de la Mecque. Certains musulmans ont déduit de ce verset que mahomet parlait de la trinité ! ce qui n'a en fait rien a voir puisque la trinité ne dit pas qu'il y a trois dieux: seul Mohammed l'a dit sous l'inspiration du diable dans les versets sataniques. 

4) Ali fut l'un des premiers converti et le cousin de Muhamad qu'il connut depuis son enfance.
Il fut pourtant écarté du khalifat par Omar qui voulait le tuer; Il n y a que 15 hadiths qui lui sont attribué alors que c'est l'homme qui connaissait le mieux le messager apostat... Qu'avez vous donc a cacher ?

5) Il est aisé de démontrer que l'islam mecquois (qui n'a rien a voir avec l'islam médinois qui vient d'Omar et Abu bakr) est une doctrine de Waraqa, le maître spirituel juif de Mohammed et khadija :
Waraqa bénit leur mariage, et pour cause : il est dit « prêtre nasraniy », ce qu’il ne faut pas traduire par prêtre chrétien mais bien par prêtre nazaréen. Nous l’avons vu, les judeo-nazaréens comptaient des prêtres parmi eux, très probablement des descendants de la tribu de Levi ; et il y avait des consacrés hommes – ceux que le Coran nomme “moines” et qui sont dits se lever la nuit pour réciter des psaumes (III, 113 ; IV, 163 ; V, 82 ; XVII, 55.78 ; LXX, 20) –, ce qui est à comprendre dans une perspective eschatologique et guerrière : le salut du monde vaut que l’on s’y consacre totalement.
De Waraqa, le commentateur Al-Bukhari (mort en 870) donne la présentation suivante :
« Cet homme, qui était cousin de Khadidja du côté de son père avait embrassé le Nazaréisme avant l’apparition de l’islam. Il savait écrire l’hébreu et avait copié en
hébreu toute la partie de l’Évangile que Dieu avait voulu qu’il transcrivît ». Il est de la tribu arabe des Qoréchites, mais « il est devenu nazaréen ». Il constitue donc un pont entre les deux peuples.

Al Bukhari a encore cette parole à la fois énigmatique et révélatrice :
« Lorsque Waraqa est décédé, la révélation s’est tarie ».
Précieux Assako