jeudi 11 janvier 2018

Blog de Naibed (sauvegarde 2)

01 FÉVRIER 2009


Bonne Haine, Mauvais Amour

Good Hate, Bad Love - par Amil Imani - 31 Jan, 2009
Adaptation française par Naibed, le 1 février 2009



Clip de Pierre REHOV
Si la haine du racisme, du sexisme ou des injustices est bonne,

alors

avoir la haine de l'islam,c'est bien, 

aimer l'islam, c'est mal
.


Si la haine du racisme, du sexisme ou des injustices est bonne, alors avoir la haine de l'islam, c'est bien. Et aimer l'islam, c'est mal.


"L"amour" est pensé comme une vertu, alors que "la haine" est considéré comme un vice. Pourtant, toutes les formes d'amour ne sont pas bonnes et toutes les haines ne sont pas mauvaises. Si vous aimez incendier les bâtiments, molester des enfants, ou voler, ce sont, de toute évidence, de mauvaises amours. Si vous détestez le racisme, le sexisme ou les injustices de toutes sortes, alors ce sont de bonnes haines.

Encore et encore, en réponse à ma dénonciation de l'islam pour ce qu'il est, les islamistes rétorquent simplement en m'appelant un marchand de haine au lieu de réfuter mes affirmations.

Par conséquent, je soumets mon cas au jugement d'un public juste et impartial. Je désapprouve beaucoup de choses sur l'islam : son fondateur, sa théologie, et les crimes qu'il a commis tout au long de son histoire, passée et présente.

L'islam est la création d'un seul homme, Muhammad. L'homme a prétendu qu'il a été visité à plusieurs reprises par les djinns. Il a également affirmé que l'ange Gabriel lui a commandé d'être l'envoyé du Seigneur des seigneurs, le seul et unique créateur de tout l'univers, Allah.

Muhammad a été ridiculisé pour avoir rapporté ses absurdes révélations (hallucinations) d'Allah, et traité comme un "poète démentiel". A la fin, son propre peuple, la tribu Qurish, les dépositaires de l'idolâtrie de la Mecque, ont fait de Muhammad la risée de la ville. Pourtant, l'analphabète Muhammad a persisté dans sa prétention, et a révélé le Coran par bribes et morceaux pendant une vingtaine d'années.

Les règles de conduite de l'islam, telles que codifiées dans la charia sont fondés sur le Coran et la vie du Prophète lui-même. Même un examen superficiel du Coran montre clairement son verbiage confus, ses contradictions, et ses exigences primitives peuvent difficilement avoir été dictés mot pour mot par le seul et unique omniscient et omnipotent créateur de l'univers, comme l'affirmait Muhammad et et comme les musulmans le croient aveuglément. Le Coran et la charia ne sont rien de plus que les produits de la pensée et du mode de vie de la Péninsule arabique d'il y a longtemps, avec un saupoudrage de Torah et de Nouveau Testament.

L'islam se considère comme la seule religion valable et définitive. Il permet juste un peu de tolérance pour les « peuples du livre », les juifs et les chrétiens, et aucun pour des milliards d'autres avec les différentes religions ou sans religion du tout.

L'islam est une secte, et non une religion. Il se réunit tous les critères d'une secte en emprisonnant ses adhérents, en leur dictant les moindres détails de leur vie, et en condamnant à mort pour apostasie tout membre qui aurait l'audace de quitter son sein.

Donc, voici une courte liste de croyances et de pratiques islamiques que j'ai en horreur. À mon avis, il est bon de les haïr et démoniaque d'éprouver de l'amour pour celles-ci.

  • L'islam a un système de castes avec l'homme croyant tout en haut, la femme croyante ensuite, suivie par l'homme esclave croyant et, enfin, la femme esclave croyante. [Note de Naibed: les non-musulmans étant considérés comme des êtres à peine humains, des singes et des porcs, que l'on peut asservir et exterminer]
    Je rejete simplement l'esclavage, ainsi que de stratifier les gens et je crois fermement en l'égalité pour tous.

  • L'islam est une secte misogyne, où les femmes sont des biens meubles. "Al-rejalo ghavamoon ala-alnesa," les hommes sont les dirigeants des femmes, affirme le Coran - l'une des centaines de décisions islamiques qui relèguent les femmes à la soumission par la vertu de leur sexe. Les hommes sont autorisés à disposer de quatre épouses et d'un nombre indéterminé d'épouses temporaires, alors que toute femme ayant liaison avec un autre homme est automatiquement condamné à mort par lapidation.

  • L'éducation est un péché pour les croyants, en particulier pour les femmes. C'est en voulant éradiquer ce péché que les Talibans, en Afghanistan et au Pakistan, ont systématiquement détruit des milliers d'écoles. Afin de maintenir les femmes en dehors de l'école, de vrais croyants ont rasé des écoles et aspergé d'acide le visage des femmes qui ont l'audace de vouloir aller à l'école.

  • La liberté sous toutes ses formes, très prisée par les gens libres, est un sujet tabou dans l'islam. Le devoir du vrai croyant est complètement soumettre son humanité et sa volonté à celle d'Allah, comme l'exige le Coran et comme le dicte son clergé.

  • Le système de justice de l'islam lui-même est criminel. Quelques exemples devraient suffire. Dans la cour de justice, le témoignage d'une femme est considéré comme valant la moitié de celui d'un homme, le procès est soit inexistant soit superficiel; les voleurs sont soumis à l'amputation de membres, les mineurs et les homosexuels sont exécutés; les adultères sont lapidées à mort ; les apostats sont exécutés et les familles des victimes sont obligées de payer pour les balles qui ont assassiné leurs proches.

  • Sous l'islam, la collusion entre la mosquée et l'Etat permet la déshumanisation de la population. Toutes formes d'opposition, qu'elles soient religieuses, politiques ou autres, sont brutalement réprimées. La République islamique d'Iran, par exemple, a procédé à l'exécution sommaire de dizaines de milliers d'opposant et jeté leurs corps dans des fosses communes à Khavaran, à l'extérieur de Téhéran, sans même permettre aux familles de la victime de procéder au rite de l'enterrement.

  • La guerre de l'Islam ne se limite pas à la vie [des musulmans]. Tout ce qui est non-islamique est systématiquement soumis à l'élimination et la destruction. Juste deux exemples: les statues de Bouddha à Bamyan ont été dynamitées par les talibans d'Afghanistan, tandis que les cimetières des bahaïs en Iran sont détruits au bulldozer par les voyous de la République islamique.

  • Les clercs islamiques croient qu'ils ont tous les droits : le droit d'exécuter des personnes qu'ils considèrent comme des hérétiques et de mettre à prix les têtes de ceux que leurs mains sanglantes ne peuvent pas atteindre. Salman Rushdie est l'un des cas les plus médiatisés.

  • L'islam esclavagiste ne se contente pas de limiter son système barbare et inhumains à son pays d'origine. Il a pénétré dans des millions d'adeptes à travers toute l'Europe, l'Amérique et une grande partie du monde. Beaucoup de nouveaux arrivants provenant des États islamiques corrompus et défaillants ne se rendent pas compte que c'est l'islam qui est la cause première de leurs siècles d'obscurantisme et de misère. Ces imprimés à partir de la naissance des musulmans sont des robots qui sont programmés pour faire tout ce qu'ils peuvent dans l'obéissance aux préceptes de Mein Kempf de Muhammad, le Coran (My Ummah).
Les croyances [de l'islam] sont une incitation permanente aux agissements ci-dessus. La croyance islamique est la cause première de la misère qui s'abat sur les musulmans et les non-musulmans. Les dogmes de l'Islam sont une abomination pour toutes les dispositions de la Déclaration universelle des droits de l'homme. Si vous aimez le manuel de terreur islamique, le Coran, et [les crimes] qu'il ordonne de perpétrer, c'est du mauvais amour. Mais si vous détestez les terribles choses que l'islam prône et exerce, c'est de la bonne haine.
Les musulmans, partout dans le monde, doivent faire un effort herculéen pour se déprogrammer eux-mêmes de l'idéologie barbare de l'islam, les peuples libres doivent aider les musulmans dans cette entreprise et, ensemble, nous pourrons tous adopter les incitations à la bonne haine et rejeter les dictats du mauvais amour.

10 JANVIER 2009


Ney, Nah Neh Nah - Et merde aux multicuculs !

Pour que nous puissions à nouveau toutes retrouver le plaisir de nous amuser et de danser sans la moindre crainte dans les rues, comme dans l'insouciance de nos vingt ans. Comme du temps béni où nos soi-disant « féministes » de gauche n'avaient pas encore réussi à nous imposer leur saloperie de multiculturalisme. Comme du temps béni où l'immigration (quasi exclusivement intra-européenne) n'était pas une menace pour nos libertés, notre sécurité, voire pour nos vies.

Que Déesse du Ciel nous protège de toutes ces paille-poutristes si promptes aussi à débusquer le moindre soupçon de machisme, mais - uniquement - chez l'homme occidental blanc, hétéro, d'origine judéo-chrétienne. Qu'elle écrase ces soi-disant « féministes » si promptes par ailleurs à excuser, au nom de leur ignoble racisme multiculturaliste, le machisme le plus immonde et le plus monstrueux, dès lors qu'il est métissé, noir, arabe, musulman......

Que Déesse du Ciel pulvérise en 2009 ces misérables salopes qui n'hésitent pas à brader nos droits, à renoncer à la lutte pour l'égalité des doits entre H/F, et à s'aplatir au nom du relativisme culturel, devant toutes les « cultures » et les « religions » les plus barbares, les plus violentes, les plus infectes et les plus machistes, alors qu'elles n'ont que mépris pour cette si belle culture blanche occidentale.

Que nous puissions danser et pisser sur leurs tombes...
Meilleurs voeux aux femmes de Bonne volonté !
(et aux hommes qui les aiment)





I got on the phone and called the girls, said
Meet me down at Curly Pearls, for a
Ney, Nah Neh Nah
In my high-heeled shoes and fancy fads
I ran down the stairs hailed me a cab, going
Ney, Nah Neh Nah
Ney, Nah Neh Nah
Ney, Nah Neh Nah
Nah Neh Nah


When I pushed the door, I saw Eleanor
And Mary-Lou swinging on the floor, going
Ney, Nah Neh Nah
Sue came in, in a silk sarong
She walzed across as they played that song,
going
Ney, Nah Neh Nah
Ney, Nah Neh Nah
Ney, Nah Neh Nah
Nah Neh Nah


Annie was a littlie late
She had to get out of a date, with a
Ney, Nah Neh Nah
Curly fixed another drink
As the piano man began to sing, that song
Ney, Nah Neh Nah
Ney, Nah Neh Nah
Ney, Nah Neh Nah
Nah Neh Nah


It was already half past three
But the night was young and so were we,
dancing
Ney, Nah Neh Nah
Oh Lord, did we have a ball
Still singing, walking down that hall, that
Ney, Nah Neh Nah
Ney, Nah Neh Nah
Ney, Nah Neh Nah
Nah Neh Nah

Interprété par Dani Klein (du groupe belge Vaya Con Dios)

06 AOÛT 2008


Comment les médias français entretiennent l'irénisme ...et le mensonge permanent (3)

Pour les détails de l'affaire "Al Doura" voir les épisodes précédents de
« Comment les médias français contribuent à entretenir l'irénisme en France ». 

  1. Comment les médias français ... (1)
  2. Comment les médias français ... (2)
Pour la notion d'Irénisme , voir : Irénisme et Islam


Cette fois, dans le cadre de l'Affaire Al Dura, je vous parlerai moins du dhimmi alter-juif Charles Enderlin, que de la chiée de beaufs qui le soutiennent dans sa campagne de désinformation, campagne qui consiste à nier envers et contre toute vraisemblance, la fable de la Mort de Mohammed Al-Dura.






Premier exemple (1) : le «caricaturiste» gauchiste, pacifiste, tiers-mondiste, multi-cucul et antisémite(oui je sais: ça commence à faire beaucoup ! Pourtant...) dont le nom est Jean Plantureux, alias Plantu.
(1) Notez que je n'avais que l'embarras du choix, dans ce panier de crabes de "journalistes", "chroniqueurs", "éditioralistes" et "dessinateurs" de Charlie-Hebdo, Marianne, le Nouvel Obs (de ce cher antisémite Jean Daniel), L'Express, sans oublier - bien sûr - ces grands classiques de la presse gaucho-gnangnan que sont Libé, l'Huma, et l'(Im)Monde (version "normale" ou "Diplodocus") et j'en passe...
En bon gramscien rodé à la lutte culturelle, et convaincu que le noir, le musulman, le palestinien sont - par définition - des exploités et les meilleurs êtres de la terre, et que le blanc, le juif, l'occidental sont les pires exploiteurs, et que leur culture et leur civilisation, c'est caca,Plantu est viscéralement opposé à toute vérité qui contredit le dogme gramscien qu'il défend bec et ongles dans ses caricatures (2)


(2) caricatures qui sont assommantes de répétitions, car elles vont toutes dans le même sens : l'africain pauvre, digne, victime, est magnifié par rapport au blanc, gras, laid, profiteur, etc.. ad nauseam ! Et, bien entendu, du "pauvre" palestinien du Fatah ou du Hamas, qui doit faire face au vilain « oppresseur » israélien qui l'empêche d'accomplir ce que sa "culture" et sa "religion" lui imposent : rejetter tous les juifs à la mer. Logiquement, Plantu futdonc un des premiers à s'offusquer à l'AFP des caricatures danoises de Mahomet, en déclarant « je revendique le droit à la nuance » (le ridicule ne tue pas). Quand Plantu vole au secours de son copain Siné, un autre antisémite notoire (2a) , dessinant Val (le propriétaire de Charlie-Hebdo, qui a - à juste raison- éjecté Siné du journal), en nazi, mettant un coup de pied au cul de Siné, il fait, bien sûr, dans la nuance... C'est vrai qu'il prend la précaution de dire que, selon lui, ça ne signifierait, en aucun cas, qu'il cautionne les éructations antisémites de Siné (ben tiens !) .
On appréciera, au passage, l' «imagination» en perpétuel renouvellement de «l'artiste» Plantu : outre ses nombreuses caricatures de Le Pen, toutes basées sur le même moule, il caricaturait déjà, dans le Monde, dans la foulée du "tout sauf Sako", Sarkosy en nazi. Bigre, quelle imagination !(2a) Siné, c'est ce charmant thuriféraire des fedayinns palestiniens, qui a notamment été condamné en France pour avoir déclaré le 9 août 1982, quelques heures seulement après l'attentat terroriste de la rue des Rosiers, qui fit un carnage (six morts et 22 blessés) en plein quartier juif : "Je suis antisémite. Je vais faire dorénavant des croix gammées sur tous les murs… Je veux que chaque juif vive dans la peur, sauf s’il est pro palestinien…"

Même - et surtout - lorsqu'elle émane des attendus d'une justice française pour une fois exemplaire, car elle a pris le temps d'examiner soigneusement tous les faits, prenant toutes les précautions nécessaires, et ayant visionné attentivement les rushes avant de conclure - de la manière la plus nette et la plus complète possible - que Philippe Karsenty, en qualifiant le « reportage » de Charles Enderlin de supercherie médiatique n'avait - en rien - diffamé ni Charles Enderlin, ni France 2.

Exit le chantage juridique contre ceux qui exercent leur sens critique, en même temps que leur liberté d'opinion à l'égard de ce « grand journalissst » (autoproclamé) qu'est Charles Enderlin. Les nains-tellectuels manipulateurs et liberticides, les maîtres-chanteurs gramsciens du multiculturalisme et les policiers de la pensée stalinienne ont peut-être perdu là une bataille décisive.

Les Siné, Plantu, Charles Enderlin et consorts en sont donc réduits à pleurnicher entr'eux, en ressassant sans fin leur ignoble propagande : l'original de la caricature (évidemment beaucoup moins drôle que la « caricature de la caricature ») se trouve, bien évidemment, publiée sur le blog de Charles Enderlin (il n'y a pas de petites ignominies)

[to be continued]





22 JUILLET 2008


Gramscisme et homosexualité.

Suite de l'article précédent : « Chanson tapettement incorrecte » .


Sur base de la vidéo de LaBaf publiée en fin d'article : La BAF à la Gaypride - Et si on essayait les femmes ? » Naibed vous invite à faire un tour avec elle dans les profondeurs insondables de la bêtise gramscienne. (attention à ceux et celles d'entre-vous qui sont sujets au vertige !)

(Cindy tente d'expliquer le B.A. BA de la biologie aux participants de la Gay Pride)


[01:26] Refus d'interview

Ah ben non, Cindy :
ils ne sont pas gais
ces gays 
!
(la plupart d'entre eux ne sont d'ailleurs pas venus pour s'amuser, mais bien pour «lutter» contre une soi-disant «oppression» hétérosexuelle qui n'existe que dans leurs esprits malades)



Première partie: petite introduction au gramscisme.

Le gramscisme comme lutte culturelle
Bien qu'elle essaie de se donner des allures de « fête bon enfant », la Gay-Pride est d'abord une lutte culturelle, qui fait partie d'une lutte bien plus générale: la lutte gramscienne, une lutte acharnée, souvent méchante, perverse, hargneuse et hystérique contre les valeurs de l'occident. Une lutte ou le parti communiste est omniprésent. Ce qui est logique, puisque le gramscisme fut inventé par Antonio Gramsci, un des fondateurs du parti communiste italien, pour substituer la lutte culturelle à la lutte des classes, dont il constatait l'échec, les ouvriers ayant tendance à s'embourgeoiser (bref ! ...à passer à l' « ennemi ») dès qu'ils en avaient l'occasion.

La grande trouvaille du gramscisme était donc de provoquer la fragmentation de la société en de multiples petits groupes auto-proclamés « opprimés » (les juifs, les noirs, 
les homos, les femmes, les pov' z'immigrés, les clandestins, etc., et ..last but not least, les musulmans) contre un soi-disant groupe "oppresseur" que personne ne précise, mais dont on comprend bien, par déduction (et après élimination des autres possibilités) qu'il vise l'homme occidental, blanc, hétérosexuel, judéo-chrétien... dont il faut absolument dénigrer la culture (et donc aussi la civilisation) considérée comme "dominante" pour la détruire.
Le gramscisme comme lutte liberticide
Les scandaleuses lois liberticides votées en France, ce pays qui s'auto-proclame (sans aucune justification historique, d'ailleurs) la (petite) patrie des drwâââhs de l'homme, et qui visent à interdire les "propos homophobes" en sont une parfaite illustration. Il ne s'agit pas tant, dans ce pays, de protéger les homosexuels contre les insultes et la diffamation comme n'importe quel citoyen (dans tous les pays démocratiques, même en France, il y a des lois générales pour cela: nul besoin de faire des lois d'exception) que d'établir légalement des droits spéciaux, des droits dérogatoires pour un groupe particulier que l'on cherche à avantager. Et surtout, il s'agit de faire taire la liberté d'expression à l'égard de ce groupe particulier, celui des homosexuels, dans notre exemple. Dans le but de museler toute critique envers les excès communautaristes dont ce dernier groupe se rend coupable.
Le gramscisme et le « processus victimaire »
Pour faire passer ces lois liberticides, les milieux de gauche n'ont pas hésité à inventer de toutes pièces une soi-disant "persécution" dont seraient "victimes" les homosexuels, les immigrés, les noirs, etc. .. en France. 
Le même procédé a aussi été repris pas les « féministes » françaises de gôche (dont, entre autres, les brêles de « chiennes de garde ») pour tenter de particulariser les insultes « sexistes » ..à l'égard des femmes (pas à l'égard des hommes ...bien entendu !). 
Notons au passage que les hum ! « féministes » les plus hystériques pour interdire toute insulte à l'égard d'une femme sont paradoxalement - souvent - les premières à s'aplatir devant cet autre communautarismequ'est l'islam, le communautarisme musulman, à propos du voile, et de toutes les autres monstruosités sexistes. Chercher l'erreur... !

La lutte des classes gramscienne justifie que les groupes « dominés » autoproclamés puissent tout se permettre, mais - surtout pas ! - le groupe déclaré « dominant » .(1)

Une telle incohérence apparente ne se comprend que si on dévoile le motif profond du gramscisme : poursuivre l'hideuse et criminelle lutte des classes (2) sous la forme - extérieurement plus acceptable - d'une lutte culturelle contre le fameux groupe gramscien qualifié de "dominant". 
On le voit très clairement dans l'exemple ci-dessus: pour ce genre de, hum !, « féministes » "de gôche" seul le sexisme de l'homme blanc est intolérable. S'il est le fait d'un noir ou d'un musulman, il trouve grâce à leurs yeux, et ce dernier pourra se permettre infiniment pire (3) sans s'attirer de reproche : c'est « culturel » !
(1) Ce qui est évidemment une manière efficace de museler la majorité (déjà généralement silencieuse), et donc, la démocratie, tout en s'assurant une sur-représentation des associations -prétendument « citoyennes » - d'activistes (bruyants et monopolisant le crachoir médiatique) de nos (prétendus) groupes « dominés », ... à qui il faut « donner une meilleure "visibilité" ». 
(2) ce racisme ignoble à l'égard des "riches", mais surtout des entrepreneurs, des classes moyennes, bref ...de tous ceux qui travaillent à la prospérité d'un pays, qui prennent le risque d'entreprendre, de miser leur argent, de faire faillite, et donc "coupables" de s'enrichir
(3) on le voit clairement à propos de la violence envers les femmes. Dans les années années '70, les années du féminisme triomphant, à une époque où la migration extra-européenne était quasi inexistante, la violence envers les femmes était de l'ordre de 5%. Une femme sur vingt était victime de violence, et on jugeait déjà cela - à juste raison - intolérable.
Avec l'immigration extra-européenne, ce taux allait progressivement exploser (c'est un grand tabou, particulièrement en France, ce dernier pays soviétique, où le simple fait de tenir des statistiques pour analyser ce phénomène et ses causes constitue ...un délit !), pour atteindre la proportion d'une femme sur trois dans certaines banlieues de « jeunes » où le femme blanche est considérée comme du gibier (de même que la beurette qui aurait un peu trop tendance à se croire en démocratie, et à s'émanciper, voire à simplement refuser de porter le voile), où les viols en tournante dans des caves sordides sont devenus chose banale, entre deux incendies de voitures ou deux deals de drogue. Où les crimes dits « d'honneur » (voire les lapidations) se multiplient, etc.. sans qu'il soit « politiquement correct » de s'interroger sur les causes culturelles, ethniques et religieuses de ces phénomènes, car celles-ci sont trop clairement afro-musulmanes.
Bonjour le racisme inversé !
L'infiltration du gramscisme dans toute la société occidentale
Ce gramscisme, qui prône le relativisme culturel (comme moyen de subversion) et le multiculturalisme (comme dogme, pour remplacer le pluriculturalisme) a depuis longtemps quitté les sentiers de l'extrême gauche, pour s'infiltrer dans toutes les classes de la population, et particulièrement les milieux affairistes mondialistes, comme l'upper-class "démocrate" américaine (notamment à Washington), ou la gauche française dans son ensemble.

Infiltration faite à la faveur de 
concepts foireux comme la discrimination positive, la « diversité », l' « impératif » démographique, ou le multiculturalisme (qui pose que toutes les cultures - même celle des anthropophages - et toutes les religions - même les théocraties totalitaires militaro-religieuses comme l'islam - se « valent » et méritent « le respect »). Plus évidement, d'autres dogmes tout aussi foireux : la "sacro-sainte" protection des « minorités» (même malveillantes), le dogme du "vivre ensemble" à tout prix (vive le "vivre ensemble" des poules et des renards !), le pacifisme, cette horreur monstrueuse qui nous a valu la seconde guerre mondiale (au lieu d'une guerre bien plus courte si on avait tout de suite décidé d'y mettre bon ordre en tapant sur les boches), l'antiracisme (à sens unique), l'antifascisme (stalinien), etc. Bref ...tout l'attirail classique des gauchistes. 
Les collabos gramsciens détestent les résistants
Cette guerre culturelle masquée a déjà fait les nombreux ravages que l'on sait: il aboutit à l'actuelle haine de soi, l'auto-dénigrement des valeurs occidentales (alors que si on considère une bonne partie du reste de l' « humanité » ... bonsoir ! l'obscurantisme et la barbarie !!) trouvant son point d'orgue avec la fameuse« repentance » ..uniquement occidentale, comme de bien entendu !, et une hostilité incroyable des soumis - non, comme on devrait logiquement contre ceux qui les oppressent, mais contre ceux qui ne suivent pas les chemins du lopettisme généralisé, ceux pour qui les valeurs supérieures de l'occident ont encore du sens, et qui osent encore se battre pour leurs libertés : les américains et les israéliens


Deuxième partie: le gramscisme chez les tapettes (*)
(*précisons bien, pour les policiers de la pensée, que j'utilise les termes de tapettes ou debrêles tapettoïdes par respect pour les homosexuels. En effet, j'ai la faiblesse de croire que la plupart des homosexuels sont des gens tout ce qu'il y a de plus normaux, responsables, citoyens, etc. Des gens qui ont en horreur ces exhibitions narcissico-hystériques comme la Gay Pride, qui veulent vivre leur sexualité comme n'importe quel autre individu, en toute 'intimité et dans une relative discrétion. Tout comme moi, hétérosexuelle poly-amoureuse, je le fais (je ne me balade pas en rue en tenant un amant de chaque côté par les fesses). Donc, pour distinguer ces homosexuels respectables des brêles chtarbées hystériques d'Act Up et consorts, précisons encore que je réserve le terme de « tapettes» à ces dernières..

Examinons maintenant quelques passages de la vidéo précédente :
[02:54] Interview d'un noir plutôt sympathique.


Question: Que faites-vous là, Monsieur ? Pourquoi êtes-vous là ?

R: Pour la Pride, la marche de la fierté.

Q: expliquez-nous cette "fierté" ?

R: La fierté : être homosexuel c'est une fierté. Il faut être fier d'être homosexuel.

commentaires : il a beau avoi' l'ai' intelligent et sympa, le noir ...bonjour la connerie quand même ! Je conçois que l'on soit fier de ses actions, de ses réalisations, etc ... mais je ne vois pas pourquoi certains devraient se sentir particulièrement fier d'une situation, d'un état auquel (de l'aveu des intéressés eux-mêmes) ils ne sont pour rien.
Car, à ce compte, je ne vois vraiment pas pourquoi je ne serais pas particulièrement fière ...d'être hétérosexuelle : après tout, n'en déplaise à ces nouveaux biologistes que sont les juristes frönçais, non seulement nous sommes (clairement) supérieurs aux homos du point de vue de la reproduction de l'espèce, mais
, de plus, nous sommes plus de 95% d'hétéros (1) (c'est quand même pas rien, comme minorité ! (2) ).
Pour rester dans cette, hum ! « logique » ...à quand la reconnaissance des « droits gramsciens » des hétéros ?? 
A quand donc une « Hétéro-Pride » rassemblant des dizaines de millions de personnes, pour montrer à tous toute notre joie et notre fierté d'être hétérosexuels ?


(1) même si la simple mention de cette statistique est déjà considérée comme une provocation "homophobe" par les brêles gramsciennes tapettoïdes !(2) notons - pour pasticher le "langage" gramscien sur la «protection» des «minorités» - que cette minorité majoritaire est clairement bafouée dans ses droits "suprématistes", contrairement aux autres minorités, alors même que (où serait ce "parce que" ?) elle a plus de raisons, et notamment des raisons scientifiques solides, de faire valoir sa propre suprématie !


[04:14] Interview d'un homo plutôt "typé" : torse-nu, lunettes noires, une casquette de type soviétique, et avec - en prime - un drapeau du PCF
(vous croyez que j'exagère, que j'invente ?)


Question: Est-ce que vous saviez que Che Guevara était particulièrement homophobe ?

R: Che Guevara peut-être... mais la nièce de Fidel Castro [...] a réussi à faire qu'en 79, deux ans avant la France, l'homosexualité soit dépénalisée. C'est quand même deux ans avant la France ! Donc en effet, ...peut-être que Fidel Castro a commis d'énormes erreurs avec ses camps, avec tout ça pour les homosexuels, mais depuis ça c'est largement rattrapé quand même !

commentaires : traduisons : pour les cocos-tapettes, ce qui est important pour Cuba, ce sont les apparences légales ("deux ans avant la France !"). Après, ce que font réellement les communistes...

Q: Il vient d'interdire la parade gay à Cuba. Vous êtes d'accord ? Si vous avez raison, il faut interdire la Gay Pride à Cuba ?

R: Non. C'est parce qu'il interdit toute manifestation. C'est pour ça. J'ai jamais dit que c'était un régime démocratique... Je dis juste que pour les trans, pour les homosexuels, il y a quand même des progrès qui sont assez énormes.

Q: ..pour autant qu'ils ne manifestent pas et qu'ils se cachent, quoi, en gros ?

R: Ah ben... ça ! je suis d'accord qu'il faut absolument autoriser heu ..la marche ! la marche de la fierté partout.

commentaires : traduisons : ce qui est important, toujours pour les cocos-tapettes gramsciennes, c'est apparemment de surtout bien montrer que les droits des homos ne sont pas inférieurs à ceux des hétéros dans les pays communistes. Après ça, ce qui se passe réellement, ce que font réellement les camarades garde-chiourmes du régime, bof...


[06:00] Un gros beauf en t-shirt rouge
(Mayday, mayday ! ... la police de la « bien-pensance » s'inquiète !)



Gros Beauf: donc je rentre chez moi et je m'inquiète du risque que vous pouvez représenter, c'est-à-dire c'est un militantisme purement idéologique,

(Cindy brandit une pancarte : "Avec une femme, c'est plus gai !!!" )

Gros Beauf: ...un autre moyen d'être anti-homos !

commentaires : traduisons : pour le gros beauf PC - hétéro mais "bien pensant" - tout ce qui pourrait contester l'action militante hystérique des tapettes chtarbées, même par l'humour, est « anti-homos ! ». Faudrait quand même pas que des hétéros se mettent à critiquer, sinon, où va-t'on ?!

Mais, bien entendu Gros Beauf ne voit sans doute rien d' « idéologique » dans le gramscisme gauchiste liberticide, ni dans l'action militante hystérique des tapettes gaucho-chtarbées, façon Act-Up et consorts... En gros, ces derniers peuvent bien faire n'importe quoi, presque tout se permettre (y compris chercher à miner les fondements même de la société judéo-chrétienne hétérosexuelle (qui est bien bonne, dans son humanisme, de les tolérer en son sein) dans une sorte de rage nihiliste gauchiste, et de haine de la civilisation occidentale judéo-chrétienne (qui est pourtant la seule où ils peuvent presque tout se permettre) sans qu'on puisse réagir !

Belle conception de la liberté de pensée et d'expression, chez ces "policiers de la pensée" !


[08:40] Voix de fausset, un droitdelhommiste, nous explique - sans rire - que "l'islââm cé pââ la Charia" (crise de fou rire assuré, si le ridicule ne tuait pas ! Hélas ici en l'occurence, ...le ridicule tue ! ...Et pas qu'un peu !!)



Q: 
Nous sommes avec "Ensemble contre la peine de mort". Alors Monsieur va nous expliquer la raison de leur présence à ..

Voix-de-fausset: Nous sommes présents à la Gay Pride, à la marche de la fierté depuis maintenant quatre ans, puisqu'il y a toujours de part le monde neuf pays qui condamnent les homosexuels à mort, dont certains les exécutent, dont l'Iran. Donc chaque année, à la Gay Pride, nous rappellons à tous les gens [...] notamment en Afrique et en Asie, pour leur homosexualité, et il faut arrêter cette barbarie, arrêter la peine de mort dans tous les pays qui la pratiquent, et en particulier dans ces
neuf là !

commentaires : Remarquons au passage comment Voix-de-fausset le « n'humaniste » prend bien soin d'amalgamer le principe de la peine de mort avec l'utilisation dévoyée et barbare qui en est faite dans les pays islamiques obscurantistes arriérés ! Si leur but était de faire cesser la barbarie qu'ils dénoncent, pourquoi s'embarrasser de préjugés idéologiques qui heurterons les humanistes qui sont pour une application raisonnable de la peine de mort (1) dans des conditions démocratiques stictes, pour des cas graves (viols d'enfant, terrorisme, etc.)? C'est d'ailleurs bien à leurs manipulations qu'on reconnait les crapules-aux-bons-sentiments-qui-puent comme chez Amnesty International et consort ! Leur mauvaise foi n'a d'égale que leurs présupposés idéologiques, qui priment toute autre considération : le sort des victimes de barbarie importe peu, finalement...

(1) et ils sont nombreux, puisque les plus grandes démocraties du monde, dont l'Inde et les Etats-Unis sont attachés à la peine de mort (dont les deux candidats à la Maison Blanche). Une majorité des européens, dont la volonté a été baffouée par une minorité d'idéologues, continue d'ailleurs, malgré le mattraquage idéologique de la pensée unique au service du politiquement correct, à être obstinément pour la peine de mort.

Q: OK. Je vois sur les drapeaux qu'il y a beaucoup de vert. Donc ça représente les pays musulmans. Est-ce que vous pensez que l'islam a un problème avec l'homosexualité ?

Voix-de-fausset: Alors, l'islam n'a pas un problème avec l'homosexualité. En revanche, la charia en a un ..[agaga][agaga]..

commentaires : Hep débilard ! charia = loi de l'Islam = Coran + hadiths. 
Pas de Charia sans l'islam, et pas d'islam sans la charia !
 

(le couple « parfait » en quelque sorte !)


Voix-de-fausset: puisqu'effectivement les neuf pays qui sont représentés sur les drapeaux, les neuf pays qui condamnent à mort les homosexuels sont des pays qui appliquent tout ou partie de la Charia.

commentaires : Tsss... tss... même PAS UN pays non-musulman ? ...Finalement, c'est tout vert, si j'ai bien capté ! ...Comment ce fait-ce ??Ceci dit, pendant que vous réfléchissez à vos contradictions, je vous signale que *tous* les pays musulmans appliquent « tout ou partie » de la Charia. D'ailleurs, plus ça va, et plus ils privilégient le « tout » à une « partie », si large soit-elle. Et quand c'est une « partie » c'est généralement au prix de contorsions sans nombre. Un peu comme vous, bichtouflard ! ...quand vous tortillez du cul comme si vous aviez un ver solitaire. 
Voix-de-fausset: [n'hésitant pas à nous servir, sans ciller, un mensonge gros comme une maison] En revanche, l'islam n'a pas un problème avec l'homosexualité : regardez au Maroc regardez le mouvement qui est en train de naître au Maroc ..[agaga][agaga].. pour l'abolition de la peine de mort, et qui est porté en grande majorité par LES ..[agaga].. religieux musulmans et par LES ..[agaga][agaga].. représentants de l'islam au Maroc qui sont entièrement pour l'abolition, de la peine de mort.. [coin][coin]

commentaires : Essayez d'être un minimum crédible dans la formulation, quand vous débitez vos débilités mensongères, SVP ...petit débilard ! : si le mouvement est « en train de naître », comment voulez-vous qu'il draine une majorite de [et blah][et blah] ? Ca va se voir que vous mentez ..comme le nez [de Pinoccio] au milieu de la figure !!

Q: [interrompant cette salade de délires mensongers passablement grotesques] Est-ce que ça reste des gens qui condamnent l'homosexualité ? Vous savez que le Coran condamne clairement l'homosexualité ? Et les hadiths aussi, qui condamnent clairement l'homosexualité, au même titre que l'adultère. Et que la peine de mort, quoi qu'il arrive, est le ..

Voix-de-fausset: Alors, certains pays musulmans ont déjà aboli la peine de mort, y compris pour homosexualité, et il ne faut pas mettre au ban forcément les pays musulmans, ils sont plus regardé sur l'application de la Charia, qui est la raison pour laquelle les homosexuels sont condamnés et exécutés chaque année.

commentaires : Rappelons donc à ce tartuffe gaucho-gnangnan droitdelhommiste « à-la-petite-semaine » que TOUS les pays musulmans ont TOUJOURS refusé de signer la DUDH, la Déclaration universelle des Droits de l'Homme. Et qu'AUCUN pays musulman n'a non plus aboli la peine de mort, n'en déplaise aux allégations de Voix-de-fausset !


Troisième partie: Conclusions.

Peu d'homosexuels, je pense (enfin, je l'espère), se reconnaîtront dans cette parodie carnavalesque de l'homosexualité qu'est la Gay Pride. Certains diront que la sur-affirmation de l'homosexualité était nécessaire pour « compenser ». Compenser quoi ? ...une impossible mise en équivalence ?
De la fausseté de la posture victimaire des homosexuels en occident 
Je voudrais mettre clairement les choses au point : il y a belle lurette que la société occidentale a cessé de considérer l'homosexualité comme une tare ou une maladie, voire même (ce qu'elle est pourtant) comme une anomalie commune, comme la nature, qui procède par essais et erreur, en commet beaucoup.

Il y a belle lurette aussi que la société occidentale a admis que l'on ne choisit pas sa sexualité, et qu'il est absurde de croire qu'on puisse y changer quelque chose. Les églises elle-mêmes le reconnaissent, et deviennent très prudentes avec la notion de « péché », distinguant clairement l'inclination des actes.

La société occidentale fait donc tout ce qui est possible (et même parfois beaucoup plus) pour intégrer au mieux ses homosexuels : dans tous les domaines où c'est normal, les homosexuels ont les mêmes droits que les hétérosexuels. Les homosexuels ont la possibilité de vivre en union civile et même de se marier dans certains pays comme le mien (ce qui est un non-sens absolu, mais bon ...bref !). Rare sont donc, contrairement aux allégations victimaires des associations gays, les agressions et même les insultes contre les homosexuels. On pourrait même dire, à contrario, qu'elles sont peu nombreuses (exception faite des zones à forte concentration musulmane) surtout si on tient compte de l'agacement que provoque l'activisme outrancier de ces associations.
Du caractère liberticide des lois scélérates sur « l'homophobie »
C'est ce qui s'est passé en France notamment, où les gauchistes ont monté de toutes pièces une prétendue haine contre les homosexuels, pour justifier l'instauration de lois d'exception dans un but gramscien. (Ils ont d'autant plus facilement "justifié" leurs allégations que l'établissement de statistiques sur base de groupes ethniques et autres est interdite dans ce pays).
Bien que rédigées sur un mode prétendument « neutre », ces lois, comme celles sur le racisme, ne sont nullement neutres dans les faits : de la même façon que le racisme anti-blanc, anti-occidental, anti-femmes omniprésent chez les musulmans n'est pratiquement jamais réprimé (1), de la même façon, jamais des propos hétérophobes n'ont fait l'objet d'une condamnation. Tout fonctionne sur le mode « à sens unique » (devinez lequel !) . A l'antiracisme stalinien des multiculturalistes islamophiles et palestinophiles répond l'hétérophobie des militants hystériques d'Act-Up et consorts.
Le but, comme expliqué très clairement plus haut (cf. "Le gramscisme comme lutte liberticide") , étant de dédouaner le groupe autoproclamé des opprimés (des musulmans, dans le premier cas, des homosexuels, dans le second) "opprimés" qui peuvent à peu près tout se permettre, tandis que le groupe désigné par les gauchistes et les islamistes comme le groupe « oppresseur » est prié d'encaisser en silence leurs diffamations, manipulations et mensonges ignobles, et de « faire repentance »...

(1) tout au plus, l'antisémitisme est-il encore désavoué du bout des lèvres, quand il est décliné sur le mode du négationnisme ou le mode hitlérien, mais on le laisse tranquille, lorsqu'il est décliné sur le mode de la haine d'Israël, l'État juif systématiquement diabolisé, comme substitut à la haine des juifs. Le comble de la dérision et du grotesque étant atteint lorsque Charles Enderlin, alter-juif, et l'un des pires antisémites qui soient, notament par son ignoble montage médiatique de la prétendue mort de Mohammed Al-Dura sous des balles israéliennes destiné à diaboliser les juifs d'Israël, arrivera avant que son propre mensonge ne soit démasqué par la justice, à faire condamner un grand ami des juifs, Nicolas Ciarapica, pour ...antisémitisme !
De l'égalité de droits des homosexuels
N'en déplaise aux brêles égalitaristes, et autres nihilistes, l'égalité de droits ne postule pas mise en équivalence de ce qui n'est pas comparable, elle ne postule pas une indifférenciation qui viderait ces droits de leur sens (comme le droit au mariage, par exemple, ou celui de l'adoption). L'égalité des droits des individus placés dans les mêmes circonstances : il ne viendrait à personne de censé l'idée de taxer de discrimination sexiste les hommes qui ne bénéficient pas du repos d'accouchement.
De l'hétérosexualité en tant que fondement - incontournable - de la société,
De même, n'en déplaise aux brêles nihilistes, l'hétérosexualité constitue la base même, le socle de toute société, humaine ou non. Toute société, même animale, comporte un certain nombre d'individus homosexuels, ne fut-ce que parce que la Nature procède par essais et erreurs. La nature se sert d'ailleurs souvent de l'homosexualité pour réguler la démographie d'une espèce par rapport aux ressources dont elle dispose. Ainsi en va-t'il par exemple chez le pou des éponges, où des mâles se font passer pour des femelles (des travestis, quoi !), ce qui permet une bonne régulation de la croissance de la population par rapport à son milieu tout ...en contentant tout le monde :)
Une société n'est pas seulement une collection d'individus, mais également une espèce qui a en charge sa propre préservation, qui inclut la reproduction et l'élevage (éducation) et la protection de ses petits, comme toute espèce animale.
A cet égard, l'homosexualité n'est pas un simple détail de l'apparence de la personne, comme la couleur de la peau (comparaison utilisée à tort et à travers par les imbéciles gramsciens) et justifie amplement que la société s'inquiète de ses fondements comme la famille, la reproduction, et l'éducation des enfants. Des fondements qu'il s'agit de préserver dans l'intérêt même de l'espèce, tout comme dans celui de ses individus les plus jeunes, n'en déplaise à une petite minorité d'individus !
Des droits fondamentaux - inalinéables - des hétérosexuels, et du respect de la démocratie par les minorités (en ce compris celle des homosexuels, qui n'en est pas "dispensée")
Là se trouve la ligne rouge, pas seulement pour des croyants de diverses obédiences, mais également pour de véritables laïcs comme moi (à ne pas confondre avec des brêles laïcardes "à la frönçaise" qui ne sont qu'une caricature grotesque de la laïcité) par rapport à ceux qui utilisent - à tort et à travers - l'argument de « non-discrimination » : la majorité hétérosexuelle a aussides droits fondamentaux inaliénables, et elle a le droit, parfaitement démocratique, de les défendre.
Un autre point est le respect du jeu démocratique. La protection des minorités est un fondement de la démocratie, mais ne peut dégénérer en communautarisme : elle doit être strictement limitée aux droits individuels, tels qu'ils sont établis démocratiquement. Et elle ne peut devenir, comme c'est hélas devenu trop souvent le cas aujourd'hui, un moyen d'asseoir une tyrannie anti-démocratique des minorités, qu'elles soient "sexuelles", culturelles, ethniques, religieuses etc.
De la subversion gramscienne de (la plupart des) associations d'homosexuels

Bien entendu, pour ceux qui, inconsciemment ou non, font du gramscisme, là est l'objectif : déruire ce qu'ils considèrent, dans leur petite tête de gauchistes, comme une intolérable « discrimination » : le fait que la société soit majoritairement faite par et pour des hétérosexuels !
De la concurrence des groupes gramsciens.
Ou : « Quand le gramscisme des brêles tapettoïdes d'Act Up et consorts se mort la queue »
(si j'ose ainsi m'exprimer)
Il est pourtant une chose que les brêles gramsciennes tapettoïdes tout à leur exhaltation de l'homme maghrébin perçu comme une nouvelle terre promise (il faut lire certains délires sur les sites tapettoïdes !) n'ont pas compris, c'est que le même maghrébin, s'il est tapette, évitera soigneusement de le dire, et même de le sous-entendre (adieu la fameuse "terre promise"). Pire : de plus en plus nombreuses sont les bandes de jeunes maghrébins qui, se sentant de plus en plus en « terrain conquis », donnent facilement la « rattonnade » aux homosexuels, comme à Amsterdam ou à Rotterdam, ou encore (mais ceci est absolument "tabou" pour les medias français, comme les viols en tournante dans des caves sordides, ou les crimes « d'honneur ») dans les banlieues françaises.

Pire encore, un certain nombre de pays musulmans (et pas des moindres) ne se cachent même pas pour torturer et pendre leurs homosexuels, comme en Iran, au bout d'une grue. Lorsque - pour une fois - ces associations d'homosexuels essaient de faire entendre de légitimes récriminations, face à ces horreurs manifestes et immondes commises à l'encontre d'homosexuels, les associations droitdelhommistes font comprendre à ces déviants : «doucement les basses !». Dame ! C'est qu'il ne faudrait pas verser dans l' «islamophobie» sous prétexte de mettre en cause l'homophobie de certains actes, n'est-ce pas ? Et puis, où serait la discipline du parti, si les groupes gramsciens de victimes autoproclamées se mettaient à se déchirer entre-eux.
Allons allons ! ...rappelle-toi la lutte des classes, camarade : ne te trompe pas d'ennemi !
On voit donc clairement, ici, une limite interne de la lutte culturelle gauchiste menée au nom du renouvellement de la lutte des classes, autrement dit, du gramscisme. Tant que l'on pouvait exciter les groupes gramsciens, c-à-d: les minorités dominées et oppressées autoproclamés, contre le même groupe dominant et oppresseur non ouvertement désigné (et largement fantasmé), dont on pouvait discréditer la culture et la civilisation à tout-va, tout allait bien : il en va tout autrement lorsqu'un groupe gramscien "opprimé" l'est par un autre groupe gramscien, réellement oppresseur et réellement dominant, sous le masque de "minorité opprimée".
Les imbéciles gramsciens, qui se font volontiers les idiots utiles, voire les compagnons de route de l'obscurantisme totalitaire qu'est l'islam feraient bien de s'en souvenir !


18 JUILLET 2008


Chanson tapettement incorrecte (She Is In Love With The boy)

Pour continuer dans la veine des chansons politiquement incorrectes pour débiles gramsciens, et autres brêles nihilistes de gauche (coucou, Laure Fournier !) voici une chanson politiquement / tapettement incorrecte. Traduisez : c'est une somptueuse ode à l'amour, au véritable amour, l'amour vrai, naturel tel qu'il existe entre une femme et un homme, une somptueuse ode à l'amour chantée par l'éblouissante et talentueuse Trisha Yearwood.


Katie's sitting on the old front porch
Watching the chickens peck the ground
There ain't a whole lot going on tonight
In this one horse town.
Over yonder, coming up the road
In a beat-up Chevy truck
Her boyfriend Tommy, he's laying on the horn
Splashing through the mud and the muck

Her daddy says, "he ain't worth a lick
When it came to brains, he got the short end of the stick"
But Katie's young and man she just don't care
She'd follow Tommy anywhere


She's in love with the boy (3x)
And even if they have to run away
She's gonna marry that boy someday


Katie and Tommy at the drive-in movie
Parked in the very last row
They're too busy holding on to one another
To even care about the show
But later on outside the Tastee Freeze,
Tommy slips something on her hand
He says, "my high school ring will have to do
Till I can buy a wedding band"

Her daddy says, "he ain't worth a lick
When it came to brains, he got the short end of the stick"
But Katie's young and man she just don't care
She'd follow Tommy anywhere


She's in love with the boy (3x)
And even if they have to run away
She's gonna marry that boy someday


Her daddy's waiting up till half past twelve
When they come sneaking up the walk
He says, "young lady get on up to your room
While me and junior have a talk"
But Mama breaks in and says, "don't lose your temper
It wasn't very long ago
When you yourself was just a hay-seed plowboy
Who didn't have a row to hoe"

"My daddy said you wasn't worth a lick
When it came to brains, you had the short end of the stick
But he was wrong and honey you are too
Katie looks at Tommy like I still look at you"


She's in love with the boy (3x)
What's meant to be will always find a way
She's in love with the boy (3x)

What's meant to be will always find a way
She's gonna marry that boy someday.
She's in love with the boy....



Enfin, comme la vidéo ci-dessus risque de heurter la hum ! « sensibilité » des lopettes qui habitent la petite patrie (auto-proclamée) des drwâââhs de l'homme (enfin ! ...du moment qu'il n'est pas blanc, occidental, hétérosexuel, masculin et d'origine judéo-chrétienne) habituées à se mettre à plat-ventre devant le crédo liberticide des immondes crapules gramsciennes et multicuculs liberticides, publions donc une petite vidéo qui rétablira l'équilibre en faveur des brêles de nazi-tapettes, façon Act-Up et consorts. Pour les remercier de participer si activement à l'étouffement tant de la liberté d'expression qu'à celle du simple bon sens et de l'évidence naturelle. Et d'abord, pour les caresser (pas nécessairement dans le sens du poil), un rappel d'une petite citation interdite dans la dernière ripoublique soviétique d'Europe :
Christian Vanneste : "Je n'ai pas dit que l'homosexualité était dangereuse, j'ai dit qu'elle était inférieure à l'hétérosexualité. Si on la poussait à l'universel, ce serait dangereux pour l'humanité. Il y a un modèle social qui est celui du mariage hétérosexuel et de l'éducation des enfants".


La BAF à la Gaypride 2008 - Opération : Et si on essayait les femmes ?
Vidéo envoyée par Labaf

Enjoy !


Pour bien comprendre les tréfonds de la bêtise / capulosité gramscienne des tapettes chtarbées, façon "Act up" et consort, lisez la suite ici : Gramscisme et homosexualité 



11 JUIN 2008


Chanson pacifiste (Give jihad a chance)

La musique adoucit les mœurs parait-il. Bien ! Encore ne faut-il pas chanter n'importe quoi ! ...Et que la chanson ne ne soit pas tout simplement écrite pour nous abêtir et nous faire prendre des vessies pour des lanternes !!



Aussi, pour vous désintoxiquer les oreilles d'une des plus bêtes chansons pacifistes due à deux parmi les plus nullards d'entre eux (John Lennon et Yoko Ono), je vous invite à écouter ce remake dû à l'ébouissante Michelle Malkin 
(dont l'intelligence ne le cède en rien à la grâce et à la beauté)

Give jihad a chance


One two a one two three four

[Peace laureate Betty Williams]
Ev’rybody’s talking about
terrorism Islamism patriotism hateriotism fascism bushism
This-ism, That-ism, is-m, is-m, is-m
All she is saying is give murder a chance,
All she is saying is give murder a chance,

[Peace laureate Yasser Arafat]
Eveybody’s talking about martyrdom dirty bomb car bomb
Fatah bomb Hamas bomb Al Aqsa bomb
Bomb bomb child bomb
All he was saying was give terror a chance
All he was saying was give terror a chance

[Peace laureate Jimmy Carter]
Let me tell you now
Negotiation hesitation mediation contemplation
Flagellation United Nations Machinations Flatulations
All he is saying is give appeasement a chance
All he is saying is give appeasement a chance

[“Peaceful” warriors for Islam]
Everybody’s talking ‘bout
Katyusha Hezbollah Syria Dawa Ahmedinijad Allah
Allah Allah Allah
All they are saying is give jihad a chance
All they are saying is give jihad a chance
All they are saying is give jihad a chance
All they are saying is give jihad a chance


NB : Publié le 26 juin 2006 sur Hot Air
Enjoy !!


27 MARS 2008


Fitna

depuis ce jeudi 27 mars 2008, Fitna,
le film de Geert Wilders sur l'islam et le Coran est en ligne



Het geluid dat u hoorde was een
pagine uit het telefoonboek

The sound you heard was a page
being removed from the phonebook


Want het is niet aan mij, maar aan moslim zelf
om de haatdragende versen uit de koran te scheuren

For it is not up me, but to Muslims themselves
to tear out the hateful verses from the Quran


Moslims willen dat u ruimte geeft aan de islma
maar de islam biedt geen ruite aan u.

Muslims want you to make way for Islam,
but Islam does not make way for you.


Van de overheid moet u respect hebben voor de islam,
maar de islam heeft geen enkel respect voor u.

The Government insists that you respect Islam
But Islam has no respect for you


De islam wil overheersen, onderwerpen en is uit op de 
vernietiging van onze Westerse beschaving.

Islam want to rule, submit, and seeks
to destroy our western civilization.



In 1945 werd in Europa het nazisme overwonnen.
In 1989 werd in Europa het communisme overwonnen.

In 1945, Nazism was defeated in Europe.
In 1989, communism was defeated in Europe.

Nu moet de islamitische ideologie worden overwonnen.

Now, the islamic ideology has to be defeted.


Stop de islamisering

Stop Islamisation 


Verdedig onze vrijheid 

Defend our freedom

FITNA
FIN
=====================================================

31 JANVIER 2007


Comment les médias français contribuent à entretenir l'Irénisme en France. (1)

L'affaire "Al Doura"


Media-Ratings est une agence connue pour le sérieux de ses analyses, et qui s'est donné pour objectif de faire un travail de veille systématique afin de repérer les dysfonctionnements médiatiques des principaux médias français, à l'aune de sept critères regroupés sour le vocable PHILTRE

Dans un article fouillé, publié sur son site le 22 novembre 2004, MR se livre à un examen minutieux des incohérences du document de France 2 à propos de la (soi-disant) mort de l’enfant (Mohamed Al Doura) au cours d'une «fusillade» dont toute une série d'éléments indiquent clairement que les images ne sont que le fruit d'une mise en scène (1) et établit que rien ne prouve la mort de l'enfant le 30 septembre 2000.

  • (1) cette mise en scène odieuse et ignoble est l'oeuvre d'un menteur et un manipulateur notoire, le caméraman palestinien Talal Abou Rahma , l'un des spécialistes de la manipulation d'images, dont l'unique souci n'est pas d'informer, mais seulement de diffamer l’Etat d’Israël. Fidèle à la stratégie de l’accusation en miroir, les nazislamistes palestiniens vont utiliser l'image insoutenable de l'enfant juif du Ghetto de Varsovie, marqué de l'étoile jaune, les bras levés, mis en joue par un SS" pour la pervertir et la retourner contre les israéliens, et accuser ceux-ci de perpétrer à leur tour un crime de type nazi.
    Mieux encore, la soi-disant mort du petit Mohammed Al-Dura permet d'évacuer la culpabilité de la Shoah et de laver, à bon compte le remords de l'Occident. Pari pleinement réussi ! Quelques jours à peine après la diffusion de Catherine Nay, journaliste à Europe 1, déclare, avec un cynisme révoltant : « avec la charge symbolique de cette photo, la mort de Muhamad annule, efface, celle de l'enfant Juif ».
    Comme le remarque avec justesse Emmanuel Brenner, dans l'imaginaire d'une Catherine Nay, et avec elle, de millions de ses semblables, cette mort "effaçait" celle de l'enfant du ghetto de Varsovie. « Enfin "ces gens-là" [les juifs] se conduisent aussi mal que nous. La honte de la Shoah n'a plus lieu d'être! La mort de Mohamed a supprimé l'enfant du ghetto.». On mesure la perversion diabolique du montage palestinien, et son impact sur la "psychologie" de l'occidental moyen !

Au terme de l'analyse, la conclusion de Media-Ratings tombe, implacable, pour France 2 : Arlette Chabot et Charles Enderlin doivent être démis de leurs fonctions immédiatement 

Peu avant le procès, le Figaro fut le seul média français à résumer les éléments de l'affaire sous le titre L'image choc de l'intifada en procès qui souligne le caractère modéré et dénué de tout aspect partisan de l'analyse du directeur de Media-Ratings. Il rapporte aussi l'avis du parquet, qui estimait que le prévenu présentait «des preuves relativement convaincantes» au terme d'une enquête «ni bâclée ni partiale» et que «le contexte autorise une certaine liberté de ton».

Pourtant, le 19 octobre 2006, malgré que le procureur de la République, Mme Alimi-Uzan ait requis la relaxe, MR est condamné, à la stupéfaction générale de ceux qui avaient suivi les débats, pour diffamation à l’encontre de France 2 et de Charles Enderlin par le tribunal, présidé par Joël Boyer.

Une caricature de jugement, dont la victime, Media-Ratings n'hésite pas à décortiquer impitoyablement les éléments dans un article au titre évocateur : peut-on encore faire confiance à la justice française ? Ce jugement inique et indigne (contre lequel MR s'est déjà porté en appel) reproche cyniquement à MR une prétendue unicité des sources(2), de se nourrir « d'affirmations péremptoires »(3) et, enfin, prétend (sans qu'aucun élément au dossier ne l'établisse) qu' «aucune autorité israélienne, ni l'armée, pourtant concernée au premier chef, ni la justice, n'ont jamais accordé le moindre crédit à ces affirmations » (4).

  • (2) contrairement au dossier, qui compte plusieurs témoignages, et de nombreuses pièces déposées par la défense, ce qui contraste d'ailleurs avec le fait que France 2 n’a apporté aucun témoignage sérieux et indépendant sur les faits, et n'a surtout pas fourni au tribunal l'intégralité des 27 mn de reportage qui confirmerait, selon elle, les propos de son caméraman et ceux de Charles Enderlin.


  • (3) affirmations péremptoires dont ce tribunal ne se prive pas, comble d'ironie, en tripatouillant les faits tout en leur faisant dire l'inverse de ce qu'ils veulent dire, au mépris de la plus élémentaire logique et de la plus élémentaire bonne foi, comme le démontre la partie défenderesse en passant au crible les mensonges plus évidents et plus navrant les uns que les autres de cette « justice » française qui, après les médias, se déconsidère.


  • (4) comme le signale un observateur sagace de la façon dont la France(mal)traite Israël, Mr Victor PEREZ, on se demande bien où le tribunal, sur le mois qui séparait l’audience du jugement aurait trouvé le temps d'accomplir les vérifications nécessaires auprès des autorités israéliennes, l'armée, la Justice, ou d'autres organes de l’état d’Israël, pour s'assurer que personne ne s'est intéressé « de près ou de loin, à ce qui s’est transformé, au fil du temps, en une étoile jaune portée par tout israélien, voire également par tout juif ? » (*)

A noter que Media-Ratings reconnaît ne jamais avoir reçu de soutien des autorités officielles israéliennes (ce dont elle se targue comme preuve d'indépendance).

Souci des officiels d'Israël de ne pas réactiver la polémique autour de ce reportage, quitte à renoncer à dénoncer une supercherie, tant l'effet de celle-ci avait été désastreux pour l’image d’Israël ? Souci de ménager la France (et sa télévision nationale) et de ne pas aggraver d'avantage les vives tensions qui règnent entre les deux pays ? Toujours est-il que, six ans après ce «reportage» bidonné, Israël a sans doute dû se rendre à l'évidence : sa retenue face aux mensonges de France 2 et des médias français en général ne lui a pas servi à grand chose, ...bien au contraire !

Aujourd'hui, de hauts responsables israéliens commencent à dénoncer cette ignoble supercherie médiatique de France 2, et semblent vouloir faire pression pour que la lumière soit faite sur les agissement de la chaîne. Vont-ils, comme l'espère Media-Rating, contribuer à faire éclater la vérité dans l’affaire Enderlin-France 2?

    NB : pour ne pas allonger exagérement ce fil, la suite, à partir du jugement de la cour d'Appel du Le 21 mai 2008, et de ses effets continue donc ici : Affaire Al-Dura : derniers développements.

    Acte I Police

    Ma Vérité Politique ♦️MVP ✔ Voici l'appel à manifester des policiers pour le #20décembre ! #LREM vers l'implosion ? #Gilets...