jeudi 22 mars 2018

Goulemot, Lidsky, Heil de Gaulle ! Histoire brève et oubliée du stalinisme en France (2011)

Dernière de couverture :
« Pourquoi a-t-on oublié qu'il a existé un stalinisme français ? Oubli ou occultation ? De la fin de la guerre aux années soixante, le PCF a été le premier parti de France. Il régnait alors sur les élites intellectuelles et artistiques, possédait journaux et maisons d édition et un marxisme sommaire, inspiré par lui, dominait l'enseignement. Il incarnait l'espoir d'une autre société pour les classes populaires. Ce qui explique le regard nostalgique porté, encore aujourd'hui, sur ce parti. 

Mais il existe un envers du décor : violence verbale, mensonges délibérés, complicité par omission avec les crimes de l'URSS, procès truqués, arbitraire, excès du culte de la personnalité... c'était ça, aussi, le communisme en France. Le PCF reproduisait, par la langue de bois, la violence et la terreur exercées par les appareils communistes au pouvoir. Il désignait ses adversaires comme autant de nazis, fût-ce le général de Gaulle, affublé dans la presse communiste d'un Heil de Gaulle ! 

Tout ceci justifierait en soi un livre, certes. Mais le salubre ouvrage de Jean Marie Goulemot et Paul Lidsky a un mérite supplémentaire. Il montre comment, attisant la haine et le fanatisme, entretenant de faux espoirs par déni d'une réalité dérangeante, ce communisme à la française a imposé des modes de pensée qui perdurent dans notre société, toujours séduite par les slogans de tous les populismes. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

18 mai 2019 à Milan avait lieu le rassemblement européen des partis patriotes

Pendant que Macron se cachait en sueur à Paris derrière les murs protecteurs de son Palais (comme quoi les murs et les barrières, ça peut se...