vendredi 23 mars 2018

Islam de France : les pratiques très procédurières du CCIF (19.03.2018)


Sur son site Internet, le CCIF donne trois conseils aux mères de famille voilées qui se verraient interdire d'accompagner une sortie scolaire.

Agissant essentiellement sur le plan juridique, le Collectif contre l'islamophobie en France incite les mères voilées interdites d'accompagnement de sortie scolaire à contester ces décisions.

Lire la suite : 


L'islam et l'islamisme font deux. Il suffit de comptabiliser toutes les initiatives du Conseil français du culte musulman (CFCM) depuis 2003 - dont «la charte de l'imam» lancée en mars 2017 - pour tenter d'endiguer le phénomène de radicalisation de la jeunesse musulmane pour s'en faire une idée. Mais en février dernier, l'actuel président du CFCM, Ahmet Ogras, confessait au Figaro: «Les radicaux ont quitté depuis longtemps les rangs des mosquées, qu'ils trouvent justement… pas assez radicales. Ces musulmans-là nous échappent, il faut le reconnaître. Ils forment des groupuscules marginaux et suivent des pseudo-enseignements sur Internet que nous ne contrôlons pas.»

Pas question, donc, d'enfermer l'islam dans un amalgame où tous les musulmans seraient des intégristes. Pour autant, il existe une voie non violente, subtile, lente et intelligente visant à légitimer et normaliser un islam rigoriste en France. Cette tendance de l'islam exige même un respect scrupuleux de la laïcité… Mais elle attend en échange - au nom d'une séparation étanche - le respect d'un islam plutôt intransigeant. Où l'État n'aurait pas à son mot à dire…

Normalisaton du rigorisme islamique

C'est toute la stratégie de l'ancienne UOIF, Union des organisations islamiques de France, rebaptisée, en 2017, Musulmans de France. Année après année, cette organisation invitait par exemple Tariq Ramadan à son rassemblement du Bourget. Cet orateur hors pair et très écouté plaidait devant des foules la voie du respect des lois de la République - donc de respect de la laïcité - tout en prônant la promotion d'un islam traditionnel, fidèle à ses racines selon l'esprit typique des Frères musulmans.

Cette tentative de normalisaton du rigorisme islamique en France a aussi son volet grand public. Avec une officine très efficace, dont il ne faut surtout pas écrire qu'elle aurait des liens avec les Frères musulmans sous peine d'essuyer un droit de réponse. Car le CCIF (Collectif contre l'islamophobie en France) agit essentiellement sur le plan juridique et n'hésite pas à attaquer la presse pour diffamation.

Ce mois-ci, son site donne ainsi trois conseils aux mères de famille voilées qui se verraient interdire d'accompagner une sortie scolaire: «Je demande une preuve écrite de l'interdiction que l'on m'oppose. Peu importe le motif invoqué par votre interlocuteur, il est primordial que vous demandiez une preuve écrite de ce qui est avancé.» Et cette précision: «Même si un règlement intérieur indiquant une interdiction du voile pour les mamans voilées vous est remis, il faut le contester. En effet, aucun règlement intérieur ne peut se soustraire à la loi en vigueur. Un tel document sera donc jugé illégal.»

Deuxième conseil: «Aucun texte de loi ne pourra être produit, car la loi est de votre côté. J'informe mon interlocuteur qu'en tant qu'usagère du service public, je ne suis pas soumise au devoir de neutralité, contrairement aux agents de l'État, conformément à la loi de 1905.»

Et ce troisième conseil: «Je mets en avant le fait que je propose de donner de mon temps à titre gracieux et que mon éviction ou bien l'annulation de la sortie scolaire ne palliera pas le vrai problème qui est le manque d'effectifs. (…) Au contraire, en cas d'annulation, les enfants seront déstabilisés, car incapables de comprendre ces pratiques discriminatoires et se forgeront l'image d'une école autoritaire et qui leur aura injustement interdit d'aller au musée…»

Dans cet esprit, le CCIF vient d'écrire le 13 mars une lettre ouverte au président de la République pour lui demander - en vue de garantir l'indépendance du champ religieux - sa protection contre «les attaques des radicalisés de la laïcité» et contre toute «ingérence laïciste».

La rédaction vous conseille :


Acte I Police

Ma Vérité Politique ♦️MVP ✔ Voici l'appel à manifester des policiers pour le #20décembre ! #LREM vers l'implosion ? #Gilets...