lundi 12 mars 2018

Discours des fleuves de sang - Enoch Powell (1912–1998)

Le discours des fleuves de sang est un discours prononcé le 20 avril 1968 par Enoch Powell, parlementaire conservateur britannique, critiquant le multiculturalisme et opposé à l'immigration venant des pays du Commonwealth.

Description
Le discours a été prononcé devant une réunion régionale du Conservative Political Centre, au moment où la loi Race Relations Bill 1968 était en discussion au Parlement à majorité travailliste. Son auteur l'appelait « discours de Birmingham ». Il tire son nom de cet extrait : « Si je regarde vers l'avenir, je suis empli de sombres présages ; tel le poète romain, il me semble voir le Tibre écumer d'un sang abondant ».

Le sujet du discours était l'immigration ; Powell désirait avertir le peuple que, selon lui, celle-ci menaçait le Royaume-Uni. Il déplorait le fait que des Anglais ne trouvassent pas d'emploi à cause de la main-d’œuvre que constituaient les immigrés (principalement des Jamaïcains), dénonçant le comportement de ceux-ci à l'aide de nombreux exemples destinés à marquer l'auditoire.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Discours_des_fleuves_de_sang


Le discours provoqua une vaste polémique dans la classe politique, la presse et la société britannique, mais un sondage de l'organisation Gallup réalisé fin avril 1968 montra que 74 % de la population était d'accord avec lui. Sous la pression de ses collègues, il dut démissionner du cabinet fantôme conservateur où il occupait le poste de ministre de la Défense.

Dans son livre Reflections on the Revolution in Europe: Immigration, Islam and the West (2009), traduction Une révolution sous nos yeux (2011), Christopher Caldwell relève que les prévisions chiffrées d'Enoch Powell sont assez exactement réalisées, mais pas les catastrophes annoncées.

Références
(en) Simon Heffer, Like the Roman: The Life of Enoch Powell, London, Orion, 1999, poche [détail de l’édition] (ISBN 978-0-7538-0820-7)
(en) Iain McLean, Rational Choice and British Politics, Oxford Oxfordshire, Oxford University Press, 2001, 1re éd. [détail de l’édition] (ISBN 978-0-19-829529-7, LCCN 2001016329)
(en) Enoch Powell, Freedom and Reality, Kingswood, Elliot Right Way Books, 1969 [détail de l’édition] (ISBN 978-0-7160-0541-4, OCLC 289552680)
(en) Andrew Roth, Enoch Powell: Tory Tribune, London, Macdonald & Co, 1970 [détail de l’édition] (ISBN 978-0-356-03150-7, LCCN 70523435)
lien externe
Sur les autres projets Wikimedia :

Discours des fleuves de sang, sur Wikisource
Version originale du discours : Enoch Powell's 'Rivers of Blood' speech [archive], The Daily Telegraph, 6 novembre 2007
Traduction française du Discours des fleuves de sang [archive], LePost.fr, 9 août 2011
'Not A River of Blood, But A Tide of Hope' [archive] Réponse de Trevor Phillips au discours de Powell, en 2008.
BBC Radio 4 Document – 'The Woman Who Never Was?' [archive]
Fiona Barton, 'Widow in Enoch Powell's Rivers of Blood speech really did exist', The Daily Mail, 2 février 2007 [archive]
Radio Interview on Immigration [archive] interview de Powell après la sortie de son livre. (Audio clip, 3:31 min, à écouter sur RealPlayer [archive])
Press reaction from the Birmingham Post [archive]
Rivers of Blood, The Real Source [archive] BBC Radio 4

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire