jeudi 13 juin 2019

L'Europe ne peut pas obliger la France à privatiser les barrages !

L'Europe veut obliger la France à privatiser nos barrages ! Il y a trois mois, la Commission de Bruxelles a même envoyé à la France une "mise en demeure" pour la forcer à obtempérer.
Mais en réalité, rien n'oblige la France à suivre les injonctions de l'Union européenne !
C'est ce qu'un économiste vient d'expliquer dans Le Figaro : la France pourrait tout à fait s'opposer à Bruxelles, et garder le contrôle de ses barrages, en toute légalité : «soit au titre de la "réserve de sûreté" utilisée pour la gestion de l'eau qui alimente les populations ; soit au titre de l'"intérêt stratégique" pour la gestion de barrages qui déterminent la survie d'une région ».
Mais pour le moment, le Gouvernement maintient le cap de la soumission : soumission à l'Europe... et soumission aux multinationales, comme Vattenfall, Hyperdrola ou Total, qui convoitent nos barrages pour en tirer de juteux profits…
Si nous restons sans réagir, ils vont nous refaire le coup des autoroutes. Avec des conséquences encore plus graves dans le cas des barrages : non seulement, ils nous feront payer plus cher l'électricité... mais en plus, ils chercheront la rentabilité à tout prix, et c'est la sécurité des riverains qui en fera les frais !
C'est tout à fait inacceptable !
Il faut absolument garder le contrôle de nos barrages.
Pour cela, s'il vous plaît, signez la pétition : "Non à la privatisation de nos barrages !"
La résistance s'organise partout en France.
Dernier exemple : dans les Hautes-Pyrénées, un collectif vient d'être créé sous le nom "Gardons nos barrages".
Et dans la Vienne, quelques jours plus tôt, la communauté de communes Vienne et Gartempe a pris position officiellement contre la vente des barrages à des multinationales.
Dans ce combat, vous le voyez, les citoyens peuvent compter sur le soutien de nombreux élus.
67 000 personnes ont déjà signé la pétition "Non à la privatisation de nos barrages !". Vous aussi, rejoignez-les ! 67 000 personnes, c'est déjà beaucoup. Mais en réalité, c'est l'immense majorité des Français qui ne veulent surtout pas que les barrages soient livrés à des intérêts privés !
Le problème, c'est que beaucoup de Français ignorent que le Gouvernement, aux ordres de l'Union européenne, prévoit toujours de privatiser 150 barrages dans les années qui viennent.
Il faut absolument le faire savoir aux Français !
Alors, s'il vous plaît, signez la pétition.
Et ensuite, faites suivre ce message à tous vos contacts, pour les prévenir et pour leur permettre de signer eux aussi la pétition.
Et après, n'hésitez pas à partager la pétition sur les réseaux sociaux, pour donner encore plus d'ampleur à la mobilisation :
Si chaque signataire comme vous parvient à convaincre un seul ami de rejoindre le mouvement, le compteur de la pétition dépassera bientôt les 130 000 soutiens !
Il est encore temps de sauver nos barrages. Mais pour forcer le Gouvernement à résister à l'Europe et aux multinationales, il faut que les Français expriment le plus massivement possible leur refus catégorique d'abandonner nos barrages à des intérêts privés.
On compte sur vous !
Cordialement,
L'équipe de Citizaction
Références :
"La France néglige ses intérêts et ne doit accuser qu'elle : l'exemple des barrages" (Christian Saint-Étienne, 30 mai 2019).
"Le collectif Gardons nos barrages vient de voir le jour" (La Dépêche, 4 juin 2019)
"La communauté vote contre la privatisation des barrages" (La Nouvelle République, 21/05/2019)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire