mercredi 28 août 2019

La Slovénie va construire une barrière frontalière le long de sa frontière sud


Selon de nouveaux rapports, la Slovénie est en train de construire une nouvelle barrière frontalière, car l'immigration illégale dans l'espace Schengen continue de poser un problème aux forces de sécurité.

Les travaux sur la clôture ont déjà commencé le long de la rivière Kolpa - une barrière naturelle qui sépare la Slovénie de son voisin balkanique, la Croatie.



"Le mois dernier, le gouvernement a signé un contrat avec une entreprise serbe Legi-SGS pour installer 40 kilomètres de clôture à la frontière avec la Croatie. Une fois cette section terminée, la longueur totale de la clôture sera de 219 kilomètres et couvrira près d'un tiers de la frontière slovène avec la Croatie ", rapporte l'agence Reuters.

La nouvelle clôture, d'une hauteur de 2 mètres 50, viendra compléter les barrières préexistantes qui ont été construites en 2015, au plus fort de la crise migratoire.

Irena Likar, porte-parole du ministère slovène de l'Intérieur, a déclaré : "La clôture sera érigée temporairement dans les zones où il est nécessaire d'empêcher le franchissement illégal de la frontière nationale et d'assurer la sécurité des personnes et de leurs biens".

En 2018, la population slovène a connu une augmentation de 56 % de l'immigration clandestine, et beaucoup commencent à penser que le gouvernement doit faire davantage pour y mettre un terme.

Plus tôt cette semaine, mercredi, la télévision slovène Nova24 a diffusé un article intitulé : "La migration illégale s'étend à la région de Gorenjska en tant que virus".

Le paragraphe d'ouverture du rapport se lit comme suit :  "Jusqu'à présent, nous n'avions l'habitude de recevoir des rapports sur les migrants capturés que par certaines administrations de police, à savoir celles qui couvrent la frontière sud ... Les migrants illégaux sont maintenant également découverts par les policiers de Gorenje."


Le mois dernier, des troupes slovènes ont été déployées dans la région frontalière du sud-ouest du pays pour soutenir les patrouilles de lutte contre l'immigration clandestine dans un contexte d'appréhension croissante des migrants illégaux.

Les forces de sécurité signalent qu'elles appréhendent principalement des migrants en provenance d'Afghanistan, du Pakistan, de Turquie et de Syrie - dont la plupart cherchent à se rendre dans les robustes États-providence du nord-ouest de l'Europe.

Source : Voice of Europe, 25 août 2019.
Traduction : Julien Martel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire