jeudi 16 janvier 2020

L'islam autorise le viol des non-musulmanes et l'esclavage sexuel


Le voile islamique sert à distinguer les croyantes musulmanes des femmes non-musulmanes susceptibles d'être violées et capturées par les musulmans qui pourront ensuite en faire leurs esclaves sexuelles ou les vendre. C'est donc une des pires discriminations imaginables.


Mais ça n'émeut pas les ligues soi-disant antiracistes qui devraient être dissoutes et lourdement condamnées pour discrimination à l'égard de la population de souche majoritaire de ce pays.

Cela n'émeut pas non plus le gouvernement français théoriquement garant de la sécurité des concitoyens français.

Tant que le voile est autorisé en France, cela signifie que les autorités politiques, judiciaires et médiatiques se rendent complices des violences (viols, proxénétisme, passages à tabac, coups et blessures, assassinats) faites aux femmes françaises.
La conséquence logique est :
a) qu'il faut rendre obligatoire le voile pour toutes les femmes en France (logique musulmane anti-française)
b) qu'il faut interdire l'islam en France et a fortiori le port du voile (logique logique)
c) qu'on ne voit pas pourquoi on ferait de la discrimination en empêchant la discrimination du port/non-port du voile qui justifie que les femmes françaises soient violées par les immigrés musulmans (logique mondialiste anti-française : UE, ONU, Pape François, PS, PC, Verts, LREM, LR, nombreuses ONG, associations dites "antiracistes", nombreux syndicats).

Proxénétisme dans les cités : "plus de 120" affaires en 2018, la moitié des victimes sont mineures (lien)
Un policier nantais confirme : « les viols sont en augmentation, et très souvent, les victimes sont blanches. Quant aux violeurs, ils sont souvent d’origine nord-africaine (lien)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire