lundi 26 février 2018

L'interdiction du vin montre que le Coran est une invention humaine

Résultat de recherche d'images pour "vin charcuterie"
Omar et le vin 
LE VIN A ÉTÉ INTERDIT UNIQUEMENT A CAUSE DE OMAR IBN EL KHATAB. PARCE QUE AU DÉBUT ÉTAIT PERMIS. A TEL POINT QUE MAHOMET BUVAIT MÊME DANS LA MOSQUÉE. CELA SE TROUVE DANS LES HADITH AUTHENTIQUES. IL A MÊME FAIT SES ABLUTION (WUDHU’E) AVEC DU VIN. MAIS OMAR N’APPRÉCIAIT PAS CELA. 

Il a fait pression sur Mahomet à plusieurs reprises jusqu’à ce qu’il ait obtenu entière satisfaction en faisant interdire sa consommation. Voici le récit tel que rapporté dans ses sunan, par Abi Dawud.

LA QUESTION QU’ON DOIT POSER est celle-ci : 
« ces versets souhaités par Omar étaient-ils déjà sur la tablette préservée auprès d’Allah ?
Pour revenir sur l’interdiction de la consommation d’alcool, il apparaît clairement qu’Omar a fait pression sur le messager d’Allah à plusieurs reprises jusqu’à ce qu’il ait obtenu entière satisfaction en faisant interdire totalement sa consommation. 
Voici le récit tel que rapporté dans ses sunan, par Abi Dawud : 
« Quand n’était pas encore descendue la prohibition du vin, ‘Omar a dit : « Ô Dieu, donne-nous une explication claire au sujet du vin ! » Le verset dans la sourate al-Baqara est descendu : « ils t’interrogent sur le vin et les jeux de hasard. Dis : dans les deux il y a un grand péché » (2.219). On a appelé ‘Omar et on lui a récité. Il a dit : « Ô Dieu, donne-nous une explication claire au sujet du vin ! » Le verset qui est dans la sourate an-Nisâ’ est descendu : « Ô les croyants ! N’approchez pas de la prière alors que vous êtes ivres » (4.43). Au moment de l’appel à la prière, le crieur du Messager de Dieu a crié de ne pas s’approcher de la prière en état d’ivresse. On a appelé ‘Omar et on lui a récité. Il a dit : « Ô Dieu, donne-nous une explication claire au sujet du vin ! » Ce verset est descendu : « allez-vous donc y mettre fin ? » (5.91). ‘Omar a dit : « nous en avons fini ». »
http://sunnah.com/abudawud/27/2
On voit ici qu’Allah répond aux exigences d’Omar et a dû s’y prendre à trois reprises pour obtenir son entière satisfaction. Allah n’est-il pas omniscient ? Et ces versets souhaités par Omar, étaient-ils déjà sur la tablette préservée auprès d’Allah ?