dimanche 25 février 2018

Mahomet, un saint homme ? Portrait de Mahomet selon la sunna


Quand on veut se faire une idée de qui était Mahomet, plusieurs méthodes sont possibles:

* La première méthode consiste à demander à un musulman de nous parler du fondateur de sa religion.

   A peu de choses près, nous allons avoir la description d'un saint homme, parangon de toutes les vertus humaines, dont la moindre des actions et paroles, directement inspirée de dieu, doit être considérée avec révérence comme l'exemple abouti et parfait de ce qui, pour l'éternité, est un modèle à imiter par tous les vrais croyants. 


    Citez une qualité au hasard, Mahomet l'aura, évoquez un quelconque défaut, il ne peut qu'être étranger à la nature même de Mahomet: admirable, exemplaire, sublime, archétype éternel du musulman parfait.

Faites l'expérience et revenez lire le texte ci-dessus, c'est édifiant...

    Mais d'où les musulmans tirent-ils donc la connaissance si précise d'un personnage ayant vécu il y a 1400 ans dans des contrées reculées situées aux confins de l'Empire Byzantin?

    Cette connaissance est presque exclusivement tirée des "hadith"

    Ces petits récits, généralement courts décrivent la vie, les paroles et les décisions du prophète.
(ex: Raconté par Mahmud bib Rabi'a: "alors que j'avais cinq ans, je me rappelle, le Prophète pris de l'eau d'un seau  (utilisé pour tirer l'eau d'un puit ) avec sa bouche et la projeta sur mon visage." Bukhari, vol 1, livre 3, n° 77)
 
    Ces anecdotes parfois très pittoresques, ont été transmises de bouche à oreille au cours des générations avant d'êtres rassemblées et consignées par écrit, plusieurs centaines d'années après la mort de Mahomet.

    La matière même de ces récits (des souvenirs de gens morts depuis des générations) ainsi que le mode de transmission ( x m'a dit que y lui avait dit que z avait vu le prophète faire ceci...) explique que l'authenticité d'un grand nombre de hadith soit douteuse et qu'une part importante de ceux-ci ne sont que pures affabulations.


    Toutefois certains compilateurs (Muslim et Bukhari en particulier) sont tenus pour sérieux dans le monde de l'islam et passent pour n'avoir rassemblé que des "vrais" hadith.

     Ces compilateurs sont qualifiés de "sahih" (authentiques) et leurs écrits sont la base de la "sunna" (les actes, les paroles et les approbations du prophète).

Une autre source sur la vie de Mahomet est la sira (biographie de Mahomet)
Les auteurs les plus importants ces biographies sont Ibn Ishaq (mort vers 768), Tabarî (mort en 923) et Ibn Kathir (mort en 1327).

Les hadith et la sira forment la Sunna (les dires, les actes et les jugements de Mahomet).

La sunna est le deuxième pilier de l'islam avec le coran, avec lui elle forme la source de la loi islamique.

Sans "sunna"  le coran est majoritairement incompréhensible, le droit islamique n'existe pas et les musulmans ne sauraient même pas comment prier.

Le musulman que vous venez d'interroger sur Mahomet a-t-il lu ces compilations de "hadith"?

    Non, tout simplement parce qu'il y a des centaines de milliers de "hadith" (sahih et autres) et que pour l'immense majorité d'entre eux ils ne sont même pas traduits en français.
 
    Notre musulman ne connait donc du prophète que ce que les gens qui lui ont enseigné l'islam ont bien voulu lui en dire:

... 
je connais une personne qui extérieurement porte le vetement du Prophete (sws) et a coté de cela il a fait la misere a sa mere parce qu'elle ne portait pas le hijab, il l'a meme contrainte a le porter en disant si tu ne le portes pas tu n'es plus ma mere , je trouve cette attitude inadmissible et ne refletant en aucun cas le comportement du Prophete (sws) loin de là,  
lui qui a ete envoyé (comme nous le dis le Coran) comme misericorde pour les mondes , il a toujours chercher à gagner les coeurs par son noble caractere, sa gentillesse, sa douceur, ses bonnes paroles et jamais par la violence, et c'est pour cela qu'il a toujours ete aimé et apprecié ... 


Source: Forum Doctissimo

    Si cette naïve croyante avait pris la peine de se renseigner elle même sur Mahomet peut être aurait elle eu la chance de lire ceci: 

 
    Le messager (de Dieu) dit: "J’ai reçu l’ordre de combattre les hommes jusqu’à ce qu’ils disent : point de dieu sinon Allah"
. (Muslim, Sahih 1/200)

    Le messager (de Dieu) dit: "J’ai reçu ordre de mener la guerre contre les hommes jusqu’à ce qu’ils attestent qu’il n’est pas d’autre dieu qu’Allah, que Muhammad est l’envoyé d'Allah, qu’ils accomplissent la prière et qu’ils versent l’aumône. S’ils le font ils sont quittes de leur sang et de leurs biens, sauf en ce qui revient de droit à l’islam. Ils en rendront compte à Allah". (Bukhari, Sahih 2/17)

    Cela lui aurai évité d'écrire des absurdités sur internet.

  *  L'autre méthode, plus sérieuse, pour avoir un portrait de Mahomet est d'aller à la source. D'aller chercher dans les hadith et les textes historiques ce que le prophète a laissé derrière lui comme trace dans la mémoire des hommes.

    Véridique ou pas, cette trace, la sunna, est celle qui est aujourd'hui acceptée par les musulmans comme "authentique" elle est, avec le coran le fondement de l'islam.




Portrait de Mahomet selon la sunna:


* Mahomet est un menteur :



Hadith: Sahih, Al-Bukhari 7: 67:427
Le Prophète a dit « Par Allah et s’il plaît à Allah ! Quand je fais un serment et plus tard trouve quelque chose de mieux, je fais ce qui est mieux et expie mon serment».

* Mahomet commandite des assassinats et incite ses compagnons au mensonge :

Alors l’Envoyé d’Allah dit : « Qui medébarrasserait d’Ibn Al-Ashraf ? (un poète, opposant politique)». Muhammad b. Maslamah répondit : « Moi, ô Envoyé d’Allah, je m’en chargerai, je le tuerai. » L’Envoyé de Dieu lui dit : « Fais-le si tu peux. » Ibn Maslamah dit : « Ô Envoyé d’Allah ! Nous serons obligés de dire des paroles trompeuses. »
L’Envoyé d’Allah répondit : « Dites ce que vous voulez : cela est permis. »
Ibn Ishâq, sira 


* Mahomet est un pédophile:
Hadith, Sahih Bukhari 7:62:64
"
Le prophète (Mahomet) l'a épousé (Aisha) quand elle avait six ans et il a consommé son mariage quand elle avait neuf ans
, et alors elle est restée avec lui pendant neuf années (c'est à-dire, jusqu'à sa mort)."


Hadith: Sahih Bukhari  8: 73: 151
"Aisha relaté : J'avais l'habitude de jouer à la poupée en présence du prophète (Mahomet), et mes amies (des petites filles de l'âge d'Aisha) avaient l'habitude également de jouer avec moi. Quand l'apôtre d'Allah entrait, elles avaient l'habitude de se cacher, mais le prophète les appelais à le rejoindre et jouer avec moi"


Hadith, Sahih Bukhari 1:4:229
"Aisha a relaté : J'avais l'habitude de laver les traces de Janaba (sperme) des vêtements du prophète (Mahomet) et il avait l'habitude d'aller à la prière avec de l'eau encore dessus. (les traces d'eau étaient encore visibles)."

Hadith: Sahih Bukhari Volume 7: 62: 17
"Jabir bin 'Abdullah a relaté : Quand je me suis marié, l'apôtre d'Allah (Mahomet) m'a dit : A quel type de dame t'es tu marié? J'ai répondu : J'ai épousé une matrone. Il a dit : Pourquoi, tu n'as pas de penchant pour les jeunes vierges et pour les caresser? Jabir a également indiqué : L'apôtre d'Allah a dit : Pourquoi tu n'as pas épousé une jeune fille de sorte que tu pourrais jouer avec elle et elle avec toi ?

    Pour ceux qui avanceront l'argument éculé que les hadiths sont peu fiables et que seul le coran est une base véridique, nous rappelons que Sahih signifie "authentique" (reconnu par les savants de l'islam) et que si les hadith ne sont pas une source fiable (les hadith douteux sont toujours ceux qui montrent les aspects gênants de Mahomet, les autres sont toujours véridiques... un peu facile!) alors il faut aussi douter de l'existence de Mahomet et de ses compagnons car c'est par les hadith que nous avons connaissance d'eux.
 
    Douter des hadith "authentiques" c'est douter de la sunna et donc, de facto, cesser d'être un musulman.


"Le Coran et la Sunna sont deux sources inséparables. Quiconque nie l'une d'entre-elles a nié et démenti l'autre. Un tel acte est considéré comme de la mécréance et de l'égarement. La personne qui nie la Sunna est considérée comme étant sorti de l'islam selon le consensus des savants et des croyants."

Abdul Aziz ibn Abdullah Ibn Baz
Président général de l'Administration des Recherches Islamiques et de l'Ifta (Arabie Saoudite)


* Mahomet est un pillard et un racketteur:
Hadith, Dawud 19:2993
Nous étions à Mirbad. Un homme avec une chevelure désordonnée est venu tenant un morceau de cuir rouge à la main.
Nous avons dit:
-Tu sembles être un bédouin.
-Oui.
-Donne nous ce morceau de cuir.
Il nous le donna et nous l’avons lu. Il contenait le texte suivant:
De Muhammad l’envoyé d'Allah à au Banu Zuhayr ibn Uqaysh. Si vous témoignez qu’il n’y a de dieu qu’Allah et que Muhammad est l’envoyé d'Allah, que vous faites la prière, que vous payez la zakat, que vous payez le quint (le cinquième) dans le butin, plus la part du prophète et sa part spéciale, vous serez sous la protection d’Allah et de son apôtre.


ibn Sad, Tabaqat II 106
L’apôtre d'Allah envoya Abu Ubayda avec 40 musulmans. Ils accomplirent la prière du couchant et marchèrent contre eux. Ils ont atteint Dhu al Qassah, alors qu’il faisait encore nuit, avant le matin. Ils les attaquèrent et les forcèrent à se réfugier dans les montagnes. Il captura un homme qui se soumit à l’islam, et qu’il libéra donc. Il captura aussi certains de leurs chameaux et leurs biens, et les amena jusqu’à Médine. L’apôtre d'Allah, après s’être réservé sa part, fit le partage entre eux.


Waqidi, Livre des expéditions 29
... les hommes prisonniers, on les ligota et on les mit sous la surveillance de Burayd ibn al Khusayb, leurs ustensiles, leurs biens, et les armes, on les recueillit, le bétail, on le rassembla et on le mit sous la surveillance de l’affranchi de Muhammad Shuqran, les femmes et les enfants formèrent un troisième ensemble...
Le butin, les bénéfices sur la revente et les objets, ont été distribués... il s’agissait de 2000 chameaux, 5000 moutons et 200 femmes.


ibn Sad, Tabaqat II 107
L’apôtre d'Allah apprit qu’une caravane des Quraysh venait de Syrie. Donc, l’apôtre d'Allah envoya Zayd ibn Haritha avec 170 cavaliers pour l’intercepter. Ils s’en emparèrent avec tout ce qui était dedans, comme une grande quantité d’argent appartenant à Safwan ibn Umayya et capturèrent tous ceux qui étaient dans la caravane, dont Abu al As ibn al Rafi.

Waqidi, Livre des expéditions 40
Zayd attaqua avec 15 hommes les Banu Thalaba à al Tharaf et captura 20 chameaux et moutons, avec lesquels ils revinrent contents après une absence de 4 jours. Les
arabes s’étaient enfuis en croyant qu’ils avaient été attaqués par Muhammad lui-même ; ensuite, ils poursuivirent Zayd, mais sans le rattraper.



ibn Sad, Tabaqat II 108
L’apôtre d'Allah envoya Zayd ibn Haritha avec 500 hommes et renvoya Dihyah avec eux. Zayd voyagea de nuit et resta caché le jour. Il avait comme guide un homme des Banu Udhrah qui les conduisit jusqu’à les mener à bon port le matin. Les hommes de Zayd les pillèrent et en tuèrent quelques uns, leur apportant la panique, et tuant aussi al Hunayd et son fils. Ils ont capturé leurs troupeaux et les chameaux, et leurs femmes ; 1000 chameaux, 5000 chèvres, et 100 femmes et enfants comme prisonniers.



ibn Hisham, Conduite de l'envoyé d'Allah 776
Quand l’apôtre en eut fini avec Khaybar, Allah frappa de terreur les cœurs des hommes de Fadak, dès qu’ils surent ce que l’apôtre avait fait aux hommes de Khaybar. Ils envoyèrent une offre de paix à condition qu’ils puissent garder la moitié de leur production. Leur messagers vinrent auprès de lui à Khaybar, ou sur la route, ou à Médine, et il accepta leurs conditions. Ainsi, Fadak devint sa propriété privée, parce qu’elle n’avait pas été prise par cheval ou chameau.
 

* Mahomet est un meurtrier:

Tout au long de sa carrière de prophète Mahomet a tué ou fait tuer. Opposants politique, contradicteur, marchand ou simple non croyant, de l'individu jusqu'à la tribu entière, nul n'est à l'abri tant qu'il ne s'est pas soumis au "plus parfait des hommes".

Ceci n'est qu'une minuscule sélection des "exploits" de Mahomet, les hadith et les récits de sa vie sont remplis de massacres et de violences infligées aux non musulmans.

Le prophète passa une fois avec moi à côté d’al Abwa ou de Waddan ; on lui demanda ce qu’il en était quand, dans une attaque nocturne contre des ennemis polythéistes, des femmes et des enfants sont frappés:
-Ces femmes et ces enfants, répondit-il, font partie des ennemis.
La torture du juif Kinana.
ibn Hisham, Conduite de l'envoyé d'Allah 764-5

Kinana ibn al Rabi, qui était le gardien du trésor des Banu al Nadir, fut amené devant l’apôtre qui l’interrogea à ce sujet. Il nia savoir où il était. Un juif arriva devant l’apôtre et dit qu’il avait vu Kinana autour d’une ruine chaque matin très tôt. L’apôtre demanda à Kinana:
-Sais-tu que si nous découvrons que tu l’as caché, nous te tuerons?
Il répondit que oui.

L’apôtre donna des ordres pour que la ruine fut fouillée et le trésor fut trouvé.
On l’interrogea alors sur le reste du trésor mais il refusa de le livrer, alors l’apôtre ordonna à al Zubayr ibn al Awwan:
-Torture-le jusqu’à ce qu’il livre ce qu’il a.
Alors il alluma un feu avec un silex et lui brûla la poitrine jusqu’à ce qu’il soit presque mort. Alors l’apôtre le livra à Muhammad ibn Maslama qui lui trancha la tête, pour venger son frère Mahmud.


Baladuri, Livre des conquêtes 27
A eux, le prophète dit:
-Je suis conscient de la haine que vous avez contre Allah et son prophète, mais cela ne m’empêche pas de vous accorder ce que j’ai accordé à vos compagnons. Cependant, vous avez promis que si vous me cachiez quelque chose, verser votre sang me sera permis. Qu’est devenue votre vaisselle?
Ils répondirent:
-Elle a été perdue pendant le combat.
Le prophète donna des ordres à ses compagnons d’aller où était enterrée la vaisselle. La vaisselle fut déterrée, et le prophète leur trancha la tête.



Baladuri, Livre des conquêtes 27
...dans un fort de Khaybar, il y avait une famille fortement opposée au prophète... Le prophète leur trancha la tête.


ibn Hisham, Conduite de l'envoyé d'Allah 763.
Quand l’apôtre a conquis al Qamus, le fort des Banu Abul, Huqayq bint Huyayy ibn Akhtab fut amenée devant lui avec une autre femme. Bilal qui les amenait les fit passer par l’endroit où les juifs avaient été massacrés ; et quand la femme qui était avec Safiya les découvrit, elle hurla, se gifla la figure et jeta de la poussière sur son visage. L’apôtre vit cela et il dit:
-Eloigne cette diablesse de moi!
Hadith: Sahih, Muslim 19:4437:4438
... le messager d’Allah a attaqué Khaybar... Quand il est entré dans la ville, il a dit:
-Allah est grand. Khaybar va subir la destruction!


Hadith: Sahih, Muslim 19: 4467
le messager d’Allah a conduit dix-neuf campagnes militaires et a combattu dans huit d’entre elles.


* Mahomet est un esclavagiste:

L'esclavagisme fait partie intégrante du fonctionnement de l'islam dès que les premiers musulmans ont la possibilité de s'en emparer. Alors que les hommes sont tués, les femmes et les enfants sont asservis et deviennent source de richesse et de plaisirs. Le coran fait explicitement mention de l'esclavagisme et de l'usage sexuel des esclaves; cela n'a jamais été ni condamné ni abrogé.


ibn Hisham, Conduite de l'envoyé d'Allah, notes.
Zayd était accompagné par Dumayra, un client d’Ali, et un de ses frères. Ils firent plusieurs prisonniers dans le peuple de Mina, qui est sur le rivage, un lot assez mélangé. Ils furent vendus comme esclaves et les familles furent séparées. L’apôtre arriva à cause des pleurs et demanda leur cause. Quand on lui dit, il ordonna:
-Vendez-les seulement par lots!
Cela voulait dire: les mères avec les enfants.

 
Hadith: Sahih, Bukhari 46/ 717).
... le prophète avait brusquement attaqué les Banu Mustaliq sans avertissement alors qu’ils étaient sans crainte et que leur bétail s’abreuvait aux points d’eau. Les hommes combattants ont été tués et les femmes et enfants pris comme captifs...


 Hadith: Sahih, Bukhari 64/38, 18
Le prophète resta trois jours entre Khaybar et Médine pour célébrer son mariage avec Safiya. Comme on n’avait ni pain ni viande, le prophète se contenta de dire à Bilal d’apporter des nappes. On les étendit, on mit dessus des dattes, du fromage et du beurre. Les musulmans ayant demandé si Safiya était une des mères des croyants ou une esclave concubine, on leur répondit:
-Si elle porte le voile, c’est qu’elle est mère des croyants; si elle n’en porte pas, c’est qu’elle est une esclave concubine.
 


* Mahomet est un violeur, il autorise clairement la pratique du viol: 
La technique de séduction du prophète.
Hadith: Sahih, Muslim  8:3432 & 3433
D'après Abu Sa'id al-Khudri: Après la bataille de Hanain le Messager d'Allah envoya une armée à Autas... Les ayant vaincus et les ayant capturés, les Compagnons du Messager d'Allah semblèrent se restreindre d'avoir des relation sexuelles avec leurs captives parce que leurs époux étaient polythéistes (note: les musulmans considèrent les chrétiens comme polythéistes).
Alors Allah le Très Haut révéla (note: Par l'intermédiaire de Mahomet bien évidemment) à ce sujet: "Et les femmes mariées, exeptées celles que votre main droite possède (note: captives et esclaves)" (sourate 4, v 24).

Note de VV&D: le verset 24 de la sourate 4 décrit avec quelles catégories de femmes le musulman ne peut avoir de relations sexuelles, cet "ajout" permet donc aux musulmans de violer leurs esclaves et captives car leur capture annule leur état de femme mariée. Cette règle est toujours présente dans la Charia.
ibn Sad, Tabaqat II 111-2
Un matin, Zayd et ses compagnons firent leur takbir, les cernèrent et capturèrent Fatima bint Rabia ibn Badr, et sa fille al Jariya bint Malik ibn Hudahyada ibn Badr. Celui qui a capturé al Jariyah était Maslama ibn al Akwa. Il l’offrit à l’apôtre d'Allah. Ensuite, l’apôtre d'Allah l’offrit à Hazn ibn Abu Wahb.

Hadith: Sahih, Bukhari 7:12: 1
D'après Anas ibn Malik, lorsque l'envoyé d'Allah fit l'expédition de Khaybar, nous fîmes la prière du matin devant cette ville avant qu'il fit grand jour. Le prophète monta ensuite sur sa monture ; Abu Talha et moi, qui étais en croupe de ce dernier, nous eu fîmes autant. Le prophète lanca sa monture dans la rue de Khaybar et mon genou touchait la cuisse de l'envoyé d'Allah. Comme il relevait le voile qui couvrait sa cuisse, je pus apercevoir la blancheur de sa cuisse.
Une fois entré dans le bourg, l'envoyé d'Allah s'écria :
-Allah est grand! Khaybar sera détruite! Chaque fois que nous descendrons sur le territoire d'un peuple, sinistre sera le matin de ceux qui ont été avertis de nos menaces!
Par trois. fois il répéta ces paroles. A ce moment les habitants de Khaybar, qui sortaient pour se livrer à leurs occupations habituelles, s'écrièrent:
-C'est Muhammad!
Abdelaziz fait remarquer que quelques-uns de nos compagnons assurent que les habitants ajoutèrent:
- Avec la khemis, c'est-à-dire l'armée.
La ville ayant été prise de force, ajoute Anas, on rassembla les captifs. Dihya se présenta alors et dit:
-Ô prophète d'Allah, donne-moi une des femmes captives.
- Va prendre une femme, lui répondit le prophète. Et Dihya prit Safiyya ibn Hoyayy. Alors un homme vint trouver le prophète et lui dit :
-Tu viens de donner à Dihya Safiyya bint Hoyayy, la princesse des Qurayza et des Banu Nadir ; or cette femme ne convient qu'à toi seul.
-Qu'on les amène tous deux, répliqua le prophète. Quand on les eut fait venir tous deux et que le prophète eut vu Safiyya, il dit à Dihya:

-reprends une autre femme parmi les captives. Le prophète, ayant alors affranchi Safiyya de sa captivité, la prit pour femme.


Note de vv&d: Safiyya était d’une très grande beauté, elle était l’épouse de Kinana trésorier des Banu al Nadir que Mahomet venait de faire torturer et tuer le jour même. On imagine aisément l'état d'esprit de la "jeune mariée" lors de la "nuit de noce".

Baladuri, Livre des conquêtes 24.
Safiyya ajouta:
-De tous les hommes, le prophète est celui que je déteste le plus, parce qu’il a tué mon époux, mon père, mon frère.


Hadith: Sahih, Bukhari 34:109

...étant assis auprès du prophète, un homme dit:
-Ô envoyé d'Allah, nous avons eu des rapports avec nos captives et nous voudrions ne pas en perdre de la valeur. Que penses tu du retrait de la verge au moment de l’éjaculation?
-Pratiquez vous donc ce procédé? s’écria le prophète, Eh bien, il n’y a aucun mal à ce que vous agissiez ainsi, car il n’est pas une seule ame pour laquelle Allah a décidé qu’elle sortirait du néant qui n’en sorte effecivement.

Note de vv&d: On remarque que le principal souci des compagnons de Mahomet est d'éviter de faire perdre de la valeur à leur captives au cas où elles tombent enceintes suite aux viols qu'elles ont subi.  Mahomet les rassure en leur affirmant que toute précaution est inutile, les enfants ne naissent que par la volonté d'Allah. 

Pour ceux qui pensent  que le prophète ne peut avoir ainsi encouragé ses hommes à violer ainsi les captives:

Hadith: Sahih, Muslim 8: 3371
Abu Sayd a dit: nous sommes allés avec l’apôtre d’Allah en Expédition contre les Banu Al Mustaliq, et nous avons pris des captives parmi les captives d'excellentes femmes Arabes, nous avons désirés ces femmes parce que l’abstinence devenait difficile à supporter mais nous voulions aussi en tirer rançon. Alors nous avons décidé d'avoir des relations sexuelles avec elles mais en pratiquant le coït interrompu (note: si une femme tombe enceinte le prix de la rançon exigeable diminue). Mais nous nous dîmes: Nous faisons un acte alors que le prophète est avec nous; pourquoi ne pas lui demander?

Nous lui avons demandé, et il a dit:
-"Cela n'a pas d'importance , parce que si une âme est destinée à naître, elle naîtra."


Et il y en a de nombreux autres...

    Comme on peut le voir par ces quelques extraits, pris parmi une profusion d'écrits provenant de multiples sources d'origine musulmane, le portrait du prophète est conforme à ce qu'on pouvait s'attendre d'un dictateur médiéval illettré: cruauté, brutalité, prédation sexuelle débridée, autoritarisme sans bornes, aucun respect des valeurs humanistes.

    Mahomet n'est dans tout cela guère différent de tous les chefs de brigands qui ont pullulés au long de l'histoire de l'humanité. Dans un contexte moyenâgeux, la violence et la barbarie du personnage sont compréhensibles (bien que tout le monde à cette époque ne se conduisait pas d'une telle manière), mais le monde a aujourd'hui évolué,  rendant de tels comportements obsolètes voir criminels.

    Dresser le portrait de Mahomet à partir des textes anciens qui le décrivent ne sert pas ici à insulter le personnage dans une volonté d'humilier les musulmans, mais plutôt à montrer que le personnage appartient à une époque révolue où les critères de comportements n'étaient pas ceux d'aujourd'hui.

    Vouloir enseigner qu'au nom d'une croyance il faut imiter les actes et adopter les jugements d'un homme aussi violent ayant vécu il y a 1400 ans dans une société différente de la nôtre est non seulement absurde mais tout simplement criminel et tombe sous le coup de la Loi française.

Incitaion à la haine.
Incitation au meurtre.
Incitation au viol.
Incitation à la discrimination.
Etc...
----------------
----------------
----------------


*Qui était Mahomet ? (1/7)*
Quand on veut se faire une idée de qui était Mahomet, plusieurs méthodes sont possibles:
* La première méthode consiste à demander à un musulman de nous parler du fondateur de sa religion.
   A peu de choses près, nous allons avoir la description d'un saint homme, parangon de toutes les vertus humaines, dont la moindre des actions et paroles, directement inspirée de dieu, doit être considérée avec révérence comme l'exemple abouti et parfait de ce qui, pour l'éternité, est un modèle à imiter par tous les vrais croyants.

    Citez une qualité au hasard, Mahomet l'aura, évoquez un quelconque défaut, il ne peut qu'être étranger à la nature même de Mahomet : admirable, exemplaire, sublime, archétype éternel du musulman parfait.

Le blog de Mahomet Faites l'expérience et revenez lire le texte ci-dessus, c'est édifiant...

    Mais d'où les musulmans tirent-ils donc la connaissance si précise d'un personnage ayant vécu il y a 1400 ans dans des contrées reculées situées aux confins de l'Empire Byzantin?

    Cette connaissance est presque exclusivement tirée des "hadith"

    Ces petits récits, généralement courts décrivent la vie, les paroles et les décisions du prophète.
(ex: Raconté par Mahmud bib Rabi'a: "alors que j'avais cinq ans, je me rappelle, le Prophète pris de l'eau d'un seau  (utilisé pour tirer l'eau d'un puit ) avec sa bouche et la projeta sur mon visage." Bukhari, vol 1, livre 3, n° 77)

    Ces anecdotes parfois très pittoresques, ont été transmises de bouche à oreille au cours des générations avant d'êtres rassemblées et consignées par écrit, plusieurs centaines d'années après la mort de Mahomet.

    La matière même de ces récits (des souvenirs de gens morts depuis des générations) ainsi que le mode de transmission ( x m'a dit que y lui avait dit que z avait vu le prophète faire ceci...) explique que l'authenticité d'un grand nombre de hadith soit douteuse et qu'une part importante de ceux-ci ne sont que pures affabulations.

    Toutefois certains compilateurs (Muslim et Bukhari en particulier) sont tenus pour sérieux dans le monde de l'islam et passent pour n'avoir rassemblé que des "vrais" hadith.

     Ces compilateurs sont qualifiés de "sahih" (authentiques) et leurs écrits sont la base de la "sunna" (les actes, les paroles et les approbations du prophète).

Une autre source sur la vie de Mahomet est la sira (biographie de Mahomet)
Les auteurs les plus importants ces biographies sont Ibn Ishaq (mort vers 768), Tabarî (mort en 923) et Ibn Kathir (mort en 1327).

Les hadith et la sira forment la Sunna (les dires, les actes et les jugements de Mahomet).

La sunna est le deuxième pilier de l'islam avec le coran, avec lui elle forme la source de la loi islamique.

Sans "sunna"  le coran est majoritairement incompréhensible, le droit islamique n'existe pas et les musulmans ne sauraient même pas comment prier.

Le musulman que vous venez d'interroger sur Mahomet a-t-il lu ces compilations de "hadith"?

    Non, tout simplement parce qu'il y a des centaines de milliers de "hadith" (sahih et autres) et que pour l'immense majorité d'entre eux ils ne sont même pas traduits en français.

    Notre musulman ne connait donc du prophète que ce que les gens qui lui ont enseigné l'islam ont bien voulu lui en dire:

... je connais une personne qui extérieurement porte le vetement du Prophete (sws) et a coté de cela il a fait la misere a sa mere parce qu'elle ne portait pas le hijab, il l'a meme contrainte a le porter en disant si tu ne le portes pas tu n'es plus ma mere , je trouve cette attitude inadmissible et ne refletant en aucun cas le comportement du Prophete (sws) loin de là,
lui qui a ete envoyé (comme nous le dis le Coran) comme misericorde pour les mondes , il a toujours chercher à gagner les coeurs par son noble caractere, sa gentillesse, sa douceur, ses bonnes paroles et jamais par la violence, et c'est pour cela qu'il a toujours ete aimé et apprecié ...

    Si cette naïve croyante avait pris la peine de se renseigner elle même sur Mahomet peut-être aurait-elle eu la chance de lire ceci :

    Le messager (de Dieu) dit: "J’ai reçu l’ordre de combattre les hommes jusqu’à ce qu’ils disent : point de dieu sinon Allah". (Muslim, Sahih 1/200)

    Le messager (de Dieu) dit: "J’ai reçu ordre de mener la guerre contre les hommes jusqu’à ce qu’ils attestent qu’il n’est pas d’autre dieu qu’Allah, que Muhammad est l’envoyé d'Allah, qu’ils accomplissent la prière et qu’ils versent l’aumône. S’ils le font ils sont quittes de leur sang et de leurs biens, sauf en ce qui revient de droit à l’islam. Ils en rendront compte à Allah". (Bukhari, Sahih 2/17)

    Cela lui aurait évité d'écrire des absurdités sur internet.

  *  L'autre méthode, plus sérieuse, pour avoir un portrait de Mahomet, est d'aller dans les sources islamiques. D'aller chercher dans les hadiths et les textes "historiques" ce que le prophète a laissé derrière lui comme trace dans la mémoire des hommes.

    Véridique ou pas, cette trace, la sunna, est celle qui est aujourd'hui acceptée par les musulmans comme "authentique" elle est, avec le coran le fondement de l'islam.

Qui était Mahomet ? (2/7)
*Mahomet est un menteur*
Hadith: Sahih, Al-Bukhari 7: 67:427
Le Prophète a dit « Par Allah et s’il plaît à Allah ! Quand je fais un serment et plus tard trouve quelque chose de mieux, je fais ce qui est mieux et expie mon serment».

*Mahomet commandite des assassinats et incite ses compagnons au mensonge*

Alors l’Envoyé d’Allah dit : « Qui medébarrasserait d’Ibn Al-Ashraf ? (un poète, opposant politique)». Muhammad b. Maslamah répondit : « Moi, ô Envoyé d’Allah, je m’en chargerai, je le tuerai. » L’Envoyé de Dieu lui dit : « Fais-le si tu peux. » Ibn Maslamah dit : « Ô Envoyé d’Allah ! Nous serons obligés de dire des paroles trompeuses. »

L’Envoyé d’Allah répondit : « Dites ce que vous voulez : cela est permis. »
Ibn Ishâq, sira

*Mahomet est un pédophile*

Hadith, Sahih Bukhari 7:62:64
"Le prophète (Mahomet) l'a épousé (Aisha) quand elle avait six ans et il a consommé son mariage quand elle avait neuf ans, et alors elle est restée avec lui pendant neuf années (c'est à-dire, jusqu'à sa mort)."

Hadith: Sahih Bukhari  8: 73: 151
"Aisha relaté : J'avais l'habitude de jouer à la poupée en présence du prophète (Mahomet), et mes amies (des petites filles de l'âge d'Aisha) avaient l'habitude également de jouer avec moi. Quand l'apôtre d'Allah entrait, elles avaient l'habitude de se cacher, mais le prophète les appelais à le rejoindre et jouer avec moi"

Hadith, Sahih Bukhari 1:4:229
"Aisha a relaté : J'avais l'habitude de laver les traces de Janaba (sperme) des vêtements du prophète (Mahomet) et il avait l'habitude d'aller à la prière avec de l'eau encore dessus. (les traces d'eau étaient encore visibles)."

Hadith: Sahih Bukhari Volume 7: 62: 17
"Jabir bin 'Abdullah a relaté : Quand je me suis marié, l'apôtre d'Allah (Mahomet) m'a dit : A quel type de dame t'es tu marié? J'ai répondu : J'ai épousé une matrone. Il a dit : Pourquoi, tu n'as pas de penchant pour les jeunes vierges et pour les caresser? Jabir a également indiqué : L'apôtre d'Allah a dit : Pourquoi tu n'as pas épousé une jeune fille de sorte que tu pourrais jouer avec elle et elle avec toi ?
----------------------------
    Pour ceux qui avanceront l'argument éculé que les hadith sont peu fiables et que seul le coran est une base véridique, nous rappelons que Sahih signifie "authentique" (reconnu par les savants de l'islam) et que si les hadith ne sont pas une source fiable (les hadith douteux sont toujours ceux qui montrent les aspects gênants de Mahomet, les autres sont toujours véridiques... un peu facile!) alors il faut aussi douter de l'existence de Mahomet et de ses compagnons car c'est par les hadith que nous avons connaissance d'eux.

    Douter des hadith "authentiques" c'est douter de la sunna et donc, de facto, cesser d'être un musulman.

"Le Coran et la Sunna sont deux sources inséparables. Quiconque nie l'une d'entre-elles a nié et démenti l'autre. Un tel acte est considéré comme de la mécréance et de l'égarement. La personne qui nie la Sunna est considérée comme étant sorti de l'islam selon le consensus des savants et des croyants."

Abdul Aziz ibn Abdullah Ibn Baz
Président général de l'Administration des Recherches Islamiques et de l'Ifta (Arabie Saoudite)

Qui était Mahomet ? (3/7)
*Mahomet est un pillard et un racketteur*
Hadith, Dawud 19:2993
Nous étions à Mirbad. Un homme avec une chevelure désordonnée est venu tenant un morceau de cuir rouge à la main.
Nous avons dit :
- Tu sembles être un bédouin.
- Oui.
- Donne-nous ce morceau de cuir.
Il nous le donna et nous l’avons lu. Il contenait le texte suivant :
"De Muhammad l’envoyé d'Allah à au Banu Zuhayr ibn Uqaysh. Si vous témoignez qu’il n’y a de dieu qu’Allah et que Muhammad est l’envoyé d'Allah, que vous faites la prière, que vous payez la zakat, que vous payez le quint (le cinquième) dans le butin, plus la part du prophète et sa part spéciale, vous serez sous la protection d’Allah et de son apôtre."

ibn Sad, Tabaqat II 106
L’apôtre d'Allah envoya Abu Ubayda avec 40 musulmans. Ils accomplirent la prière du couchant et marchèrent contre eux. Ils ont atteint Dhu al Qassah, alors qu’il faisait encore nuit, avant le matin. Ils les attaquèrent et les forcèrent à se réfugier dans les montagnes. Il captura un homme qui se soumit à l’islam, et qu’il libéra donc. Il captura aussi certains de leurs chameaux et leurs biens, et les amena jusqu’à Médine. L’apôtre d'Allah, après s’être réservé sa part, fit le partage entre eux.

Waqidi, Livre des expéditions 29
... les hommes prisonniers, on les ligota et on les mit sous la surveillance de Burayd ibn al Khusayb, leurs ustensiles, leurs biens, et les armes, on les recueillit, le bétail, on le rassembla et on le mit sous la surveillance de l’affranchi de Muhammad Shuqran, les femmes et les enfants formèrent un troisième ensemble... Le butin, les bénéfices sur la revente et les objets, ont été distribués... il s’agissait de 2000 chameaux, 5000 moutons et 200 femmes.

ibn Sad, Tabaqat II 107
L’apôtre d'Allah apprit qu’une caravane des Quraysh venait de Syrie. Donc, l’apôtre d'Allah envoya Zayd ibn Haritha avec 170 cavaliers pour l’intercepter. Ils s’en emparèrent avec tout ce qui était dedans, comme une grande quantité d’argent appartenant à Safwan ibn Umayya et capturèrent tous ceux qui étaient dans la caravane, dont Abu al As ibn al Rafi.

Waqidi, Livre des expéditions 40
Zayd attaqua avec 15 hommes les Banu Thalaba à al Tharaf et captura 20 chameaux et moutons, avec lesquels ils revinrent contents après une absence de 4 jours. Les arabes s’étaient enfuis en croyant qu’ils avaient été attaqués par Muhammad lui-même ; ensuite, ils poursuivirent Zayd, mais sans le rattraper.

ibn Sad, Tabaqat II 108
L’apôtre d'Allah envoya Zayd ibn Haritha avec 500 hommes et renvoya Dihyah avec eux. Zayd voyagea de nuit et resta caché le jour. Il avait comme guide un homme des Banu Udhrah qui les conduisit jusqu’à les mener à bon port le matin. Les hommes de Zayd les pillèrent et en tuèrent quelques uns, leur apportant la panique, et tuant aussi al Hunayd et son fils. Ils ont capturé leurs troupeaux et les chameaux, et leurs femmes ; 1000 chameaux, 5000 chèvres, et 100 femmes et enfants comme prisonniers.

ibn Hisham, Conduite de l'envoyé d'Allah 776
Quand l’apôtre en eut fini avec Khaybar, Allah frappa de terreur les coeurs des hommes de Fadak, dès qu’ils surent ce que l’apôtre avait fait aux hommes de Khaybar. Ils envoyèrent une offre de paix à condition qu’ils puissent garder la moitié de leur production. Leur messagers vinrent auprès de lui à Khaybar, ou sur la route, ou à Médine, et il accepta leurs conditions. Ainsi, Fadak devint sa propriété privée, parce qu’elle n’avait pas été prise par cheval ou chameau.

Liste : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_exp%C3%A9ditions_de_Mahomet

*Mahomet est un meurtrier*

Tout au long de sa carrière de prophète Mahomet a tué ou fait tuer. Opposants politique, contradicteur, marchand ou simple non croyant, de l'individu jusqu'à la tribu entière, nul n'est à l'abri tant qu'il ne s'est pas soumis au "plus parfait des hommes".

Ceci n'est qu'une minuscule sélection des "exploits" de Mahomet, les hadith et les récits de sa vie sont remplis de massacres et de violences infligées aux non musulmans.

Le prophète passa une fois avec moi à côté d’al Abwa ou de Waddan ; on lui demanda ce qu’il en était quand, dans une attaque nocturne contre des ennemis polythéistes, des femmes et des enfants sont frappés:
- Ces femmes et ces enfants, répondit-il, font partie des ennemis.

La torture du juif Kinana
ibn Hisham, Conduite de l'envoyé d'Allah 764-5
Kinana ibn al Rabi, qui était le gardien du trésor des Banu al Nadir, fut amené devant l’apôtre qui l’interrogea à ce sujet. Il nia savoir où il était. Un juif arriva devant l’apôtre et dit qu’il avait vu Kinana autour d’une ruine chaque matin très tôt. L’apôtre demanda à Kinana:
- Sais-tu que si nous découvrons que tu l’as caché, nous te tuerons?
Il répondit que oui.
L’apôtre donna des ordres pour que la ruine fut fouillée et le trésor fut trouvé.
On l’interrogea alors sur le reste du trésor mais il refusa de le livrer, alors l’apôtre ordonna à al Zubayr ibn al Awwan:
- Torture-le jusqu’à ce qu’il livre ce qu’il a.
Alors il alluma un feu avec un silex et lui brûla la poitrine jusqu’à ce qu’il soit presque mort. Alors l’apôtre le livra à Muhammad ibn Maslama qui lui trancha la tête, pour venger son frère Mahmud.

Baladuri, Livre des conquêtes 27
A eux, le prophète dit :
- Je suis conscient de la haine que vous avez contre Allah et son prophète, mais cela ne m’empêche pas de vous accorder ce que j’ai accordé à vos compagnons. Cependant, vous avez promis que si vous me cachiez quelque chose, verser votre sang me sera permis. Qu’est devenue votre vaisselle?
Ils répondirent:
- Elle a été perdue pendant le combat.
Le prophète donna des ordres à ses compagnons d’aller où était enterrée la vaisselle. La vaisselle fut déterrée, et le prophète leur trancha la tête.

Baladuri, Livre des conquêtes 27
...dans un fort de Khaybar, il y avait une famille fortement opposée au prophète... Le prophète leur trancha la tête.

ibn Hisham, Conduite de l'envoyé d'Allah 763.
Quand l’apôtre a conquis al Qamus, le fort des Banu Abul, Huqayq bint Huyayy ibn Akhtab fut amenée devant lui avec une autre femme. Bilal qui les amenait les fit passer par l’endroit où les juifs avaient été massacrés ; et quand la femme qui était avec Safiya les découvrit, elle hurla, se gifla la figure et jeta de la poussière sur son visage. L’apôtre vit cela et il dit:
- Eloigne cette diablesse de moi!

Hadith: Sahih, Muslim 19:4437:4438
... le messager d’Allah a attaqué Khaybar... Quand il est entré dans la ville, il a dit:
-Allah est grand. Khaybar va subir la destruction!

Hadith: Sahih, Muslim 19: 4467
le messager d’Allah a conduit dix-neuf campagnes militaires et a combattu dans huit d’entre elles.

Liste des meurtres ordonnés ou soutenus par Muhammad [Mahomet] :
http://benjamin.lisan.free.fr/jardin.secret/EcritsPolitiquesetPhilosophiques/SurIslam/Liste_des_meurtres_ordonnes_ou_soutenus_par_Muhammad.pdf

Qui était Mahomet ? (4/7)

*Mahomet est un esclavagiste*

L'esclavagisme fait partie intégrante du fonctionnement de l'islam dès que les premiers musulmans ont la possibilité de s'en emparer. Alors que les hommes sont tués, les femmes et les enfants sont asservis et deviennent source de richesse et de plaisirs. Le coran fait explicitement mention de l'esclavagisme et de l'usage sexuel des esclaves; cela n'a jamais été ni condamné ni abrogé.

ibn Hisham, Conduite de l'envoyé d'Allah, notes.
Zayd était accompagné par Dumayra, un client d’Ali, et un de ses frères. Ils firent plusieurs prisonniers dans le peuple de Mina, qui est sur le rivage, un lot assez mélangé. Ils furent vendus comme esclaves et les familles furent séparées. L’apôtre arriva à cause des pleurs et demanda leur cause. Quand on lui dit, il ordonna :
- Vendez-les seulement par lots!
Cela voulait dire : les mères avec les enfants.

Hadith: Sahih, Bukhari 46/ 717).
... le prophète avait brusquement attaqué les Banu Mustaliq sans avertissement alors qu’ils étaient sans crainte et que leur bétail s’abreuvait aux points d’eau. Les hommes combattants ont été tués et les femmes et enfants pris comme captifs...

Hadith: Sahih, Bukhari 64/38, 18
Le prophète resta trois jours entre Khaybar et Médine pour célébrer son mariage avec Safiya. Comme on n’avait ni pain ni viande, le prophète se contenta de dire à Bilal d’apporter des nappes. On les étendit, on mit dessus des dattes, du fromage et du beurre. Les musulmans ayant demandé si Safiya était une des mères des croyants ou une esclave concubine, on leur répondi:
- Si elle porte le voile, c’est qu’elle est mère des croyants; si elle n’en porte pas, c’est qu’elle est une esclave concubine.

http://mahomet.over-blog.com/page/3

Qui était Mahomet ? (5/7)

* Mahomet est un violeur, il autorise clairement la pratique du viol*

La technique de séduction du prophète.
Hadith: Sahih, Muslim  8:3432 & 3433

D'après Abu Sa'id al-Khudri: Après la bataille de Hanain le Messager d'Allah envoya une armée à Autas... Les ayant vaincus et les ayant capturés, les Compagnons du Messager d'Allah semblèrent se restreindre d'avoir des relation sexuelles avec leurs captives parce que leurs époux étaient polythéistes (note: les musulmans considèrent les chrétiens comme polythéistes).

Alors Allah le Très Haut révéla (note: Par l'intermédiaire de Mahomet bien évidemment) à ce sujet: "Et les femmes mariées, exeptées celles que votre main droite possède (note: captives et esclaves)" (sourate 4, v 24).



Note de VV&D: le verset 24 de la sourate 4 décrit avec quelles catégories de femmes le musulman ne peut avoir de relations sexuelles, cet "ajout" permet donc aux musulmans de violer leurs esclaves et captives car leur capture annule leur état de femme mariée. Cette règle est toujours présente dans la Charia.

ibn Sad, Tabaqat II 111-2

Un matin, Zayd et ses compagnons firent leur takbir, les cernèrent et capturèrent Fatima bint Rabia ibn Badr, et sa fille al Jariya bint Malik ibn Hudahyada ibn Badr. Celui qui a capturé al Jariyah était Maslama ibn al Akwa. Il l’offrit à l’apôtre d'Allah. Ensuite, l’apôtre d'Allah l’offrit à Hazn ibn Abu Wahb.

Hadith: Sahih, Bukhari 7:12: 1
D'après Anas ibn Malik, lorsque l'envoyé d'Allah fit l'expédition de Khaybar, nous fîmes la prière du matin devant cette ville avant qu'il fit grand jour. Le prophète monta ensuite sur sa monture ; Abu Talha et moi, qui étais en croupe de ce dernier, nous eu fîmes autant. Le prophète lanca sa monture dans la rue de Khaybar et mon genou touchait la cuisse de l'envoyé d'Allah. Comme il relevait le voile qui couvrait sa cuisse, je pus apercevoir la blancheur de sa cuisse.
Une fois entré dans le bourg, l'envoyé d'Allah s'écria :
-Allah est grand! Khaybar sera détruite! Chaque fois que nous descendrons sur le territoire d'un peuple, sinistre sera le matin de ceux qui ont été avertis de nos menaces!
Par trois. fois il répéta ces paroles. A ce moment les habitants de Khaybar, qui sortaient pour se livrer à leurs occupations habituelles, s'écrièrent:
-C'est Muhammad!
Abdelaziz fait remarquer que quelques-uns de nos compagnons assurent que les habitants ajoutèrent:
- Avec la khemis, c'est-à-dire l'armée.
La ville ayant été prise de force, ajoute Anas, on rassembla les captifs. Dihya se présenta alors et dit:
-Ô prophète d'Allah, donne-moi une des femmes captives.
- Va prendre une femme, lui répondit le prophète. Et Dihya prit Safiyya ibn Hoyayy. Alors un homme vint trouver le prophète et lui dit :
-Tu viens de donner à Dihya Safiyya bint Hoyayy, la princesse des Qurayza et des Banu Nadir ; or cette femme ne convient qu'à toi seul.
-Qu'on les amène tous deux, répliqua le prophète. Quand on les eut fait venir tous deux et que le prophète eut vu Safiyya, il dit à Dihya:
-reprends une autre femme parmi les captives. Le prophète, ayant alors affranchi Safiyya de sa captivité, la prit pour femme.

Note de vv&d: Safiyya était d’une très grande beauté, elle était l’épouse de Kinana trésorier des Banu al Nadir que Mahomet venait de faire torturer et tuer le jour même. On imagine aisément l'état d'esprit de la "jeune mariée" lors de la "nuit de noce".

Baladuri, Livre des conquêtes 24.
Safiyya ajouta:
-De tous les hommes, le prophète est celui que je déteste le plus, parce qu’il a tué mon époux, mon père, mon frère.

Hadith: Sahih, Bukhari 34:109
...étant assis auprès du prophète, un homme dit:
-Ô envoyé d'Allah, nous avons eu des rapports avec nos captives et nous voudrions ne pas en perdre de la valeur. Que penses tu du retrait de la verge au moment de l’éjaculation?
-Pratiquez vous donc ce procédé? s’écria le prophète, Eh bien, il n’y a aucun mal à ce que vous agissiez ainsi, car il n’est pas une seule ame pour laquelle Allah a décidé qu’elle sortirait du néant qui n’en sorte effecivement.

Note de vv&d: On remarque que le principal souci des compagnons de Mahomet est d'éviter de faire perdre de la valeur à leur captives au cas où elles tombent enceintes suite aux viols qu'elles ont subi.  Mahomet les rassure en leur affirmant que toute précaution est inutile, les enfants ne naissent que par la volonté d'Allah.

Pour ceux qui pensent que le prophète ne peut avoir ainsi encouragé ses hommes à violer ainsi les captives:

Hadith: Sahih, Muslim 8: 3371
Abu Sayd a dit: nous sommes allés avec l’apôtre d’Allah en Expédition contre les Banu Al Mustaliq, et nous avons pris des captives parmi les captives d'excellentes femmes Arabes, nous avons désirés ces femmes parce que l’abstinence devenait difficile à supporter mais nous voulions aussi en tirer rançon. Alors nous avons décidé d'avoir des relations sexuelles avec elles mais en pratiquant le coït interrompu (note: si une femme tombe enceinte le prix de la rançon exigeable diminue). Mais nous nous dîmes: Nous faisons un acte alors que le prophète est avec nous; pourquoi ne pas lui demander?

Nous lui avons demandé, et il a dit:
-"Cela n'a pas d'importance , parce que si une âme est destinée à naître, elle naîtra."

Et il y en a de nombreux autres...

Qui était Mahomet ? (6/7) 
*conclusion : Un gourou chef de brigands*
    Comme on peut le voir par ces quelques extraits, pris parmi une profusion d'écrits provenant de multiples sources d'origine musulmane, le portrait du prophète est conforme à ce qu'on pouvait s'attendre d'un dictateur médiéval illettré: cruauté, brutalité, prédation sexuelle débridée, autoritarisme sans bornes, aucun respect des valeurs humanistes.

    Mahomet n'est dans tout cela guère différent de tous les chefs de brigands qui ont pullulés au long de l'histoire de l'humanité. Dans un contexte moyenâgeux, la violence et la barbarie du personnage sont compréhensibles (bien que tout le monde à cette époque ne se conduisait pas d'une telle manière), mais le monde a aujourd'hui évolué,  rendant de tels comportements obsolètes voir criminels.

    Dresser le portrait de Mahomet à partir des textes anciens qui le décrivent ne sert pas ici à insulter le personnage dans une volonté d'humilier les musulmans, mais plutôt à montrer que le personnage appartient à une époque révolue où les critères de comportements n'étaient pas ceux d'aujourd'hui.

    Vouloir enseigner qu'au nom d'une croyance il faut imiter les actes et adopter les jugements d'un homme aussi violent ayant vécu il y a 1400 ans dans une société différente de la nôtre est non seulement absurde mais tout simplement criminel et tombe sous le coup de la Loi française.

Incitaion à la haine.
Incitation au meurtre.
Incitation au viol.
Incitation à la discrimination.
Etc...

http://mahomet.over-blog.com/page/3

Qui était Mahomet ? (7/7) 
*Les derniers jours de Muhammad, par Hela Ouardi*
Je viens de terminer un livre, Les derniers jours de Muhammad d’Hela Ouardi dont j’aimerais vous parler.

Attiré par le titre et la présentation, j’ai acheté ce livre (ce qui est assez rare !), je l’ai lu et je dois vous dire que je n’ai pas été déçu. Ce livre est absolument passionnant. Je préfère cependant vous prévenir qu’il touche à un sujet brûlant et qu’il a fait l’objet de violentes réactions. Il a par exemple été interdit au Sénégal.

L’auteur
Hela Ouardi est une universitaire tunisienne. Professeur à l’université Tunis El-Manar, elle est aussi membre associé au Laboratoire d’études sur les monothéismes (LEM-CNRS).

*Résumé du livre*
Le but de ce livre, comme son nom l’indique, est de retracer les derniers jours de la vie de Muhammad.

*Les dernières expéditions*
Le récit commence avec la bataille de Mo’ta (chapitre 1). Muhammad souhaitait attaquer la Syrie car des Juifs l’avaient mis à l’épreuve. Selon eux, pour prouver qu’il était un vrai prophète, il devait conquérir la Syrie, car c’est là qu’auront lieu les évènements de la fin des temps.

Toutefois, cette bataille, en 629, se solde par une cinglante défaite. Obéissant à l’ordre de Dieu (Coran 8 : 65), Muhammad remotive alors ses troupes pour une deuxième expédition en leur promettant le butin le plus alléchant :

« Attaquez Tabûk et vous aurez en butin des femmes blondes, les femmes des Byzantins ».

En dépit de cela, ses compagnons semblent peu enthousiastes. Finalement, l’expédition qui eut lieu à Tabûk (631), ne déboucha pas sur une réelle bataille. Toutefois, l’épisode est fameux à cause d’un « incident » survenu au retour. Des compagnons, vraisemblablement très proches, de Muhammad tentèrent de l’assassiner. Cet événement est connu sous le nom de «conjuration d’Al-’Aqaba ».

*La conjuration d’Al-‘Aqaba = chapitre 2*
Cette conjuration est souvent mise en lien avec le verset 74 de la sourate 9 : « Ils complotèrent, mais ne réalisèrent pas leur dessein ».

Qui complota ? Ici, il y a une grande divergence entre les sources sunnites et les sources chiites. Les sources sunnites sont très mystérieuses. Certains auteurs osent suggérer des groupes, les Qurayshites par exemple, mais ils sont contredits par d’autres. Tout cela est donc très confus. Les sources chiites en revanche désignent sans ambiguïté les auteurs du complot : ce sont les partisans d’Omar et d’Abû Bakr.

Les sources sunnites reconnaissent cependant que Muhammad connaissaient l’identité des comploteurs, mais qu’il a choisi de ne pas les punir. Comment expliquer une telle attitude alors que Muhammad se montrait extrêmement sévère pour des actes beaucoup moins graves ?

Un deuxième coup dur survint dans la foulée, la mort de son fils unique Ibrahim (chapitre 3). Muhammad effectue alors un pèlerinage d’adieu pour montrer qu’il souhaite progressivement se retirer de la vie publique (chapitre 4).

*La succession du Prophète*
C’est à ce moment que les chiites situent ce qu’ils nomment le « complot du feuillet maudit » (chapitre 5). D’après la tradition chiite, c’est en effet durant ce pèlerinage que Muhammad aurait désigné Ali comme son successeur. Les autres Compagnons, jaloux de ce choix, auraient alors tenté de tuer le Prophète.

Il faut souligner que cette nomination d’Ali est aussi attestée par des sources sunnites. De manière très explicite par Ibn ‘Asâkir, Muttaqî et al-Râzî. De manière plus vague par de nombreux autres auteurs dont Muslim, Ibn Hanbal et Ibn Kathir.

*Des morts mystérieuses*
De plus, un Compagnon très proche de Muhammad, Ubay, disparaît peu de temps après de manière très mystérieuse. Certaines sources affirment qu’il en savait trop… Ce n’est d’ailleurs pas le seul compagnon qui disparaît dans des circonstances troubles.

*Le problème du testament*
Un autre événement étrange se produit. Sentant sa mort approcher, Muhammad souhaite rédiger son testament. Au passage, notons que cette information contredit la légende tardive qui veut que celui-ci soit illettré.

Toutefois, Umar, qui deviendra ensuite le deuxième calife et qui était le père d’une des épouses de Muhammad, l’empêche de rédiger ce testament. Cet incident n’est qu’un exemple des nombreuses intrigues qui ont entouré les derniers jours de Muhammad et les premiers après sa disparition. Au cœur du problème : la succession de Muhammad. Qui prendra le contrôle de la communauté  (Oumma) ?

*De quoi Muhammad est-il mort* ?
L’origine même de la mort de Muhammad est controversée et un chapitre (14) est consacré à cette question. De nombreuses sources anciennes rapportent qu’il a été empoisonné par une juive.

Cette information, gênante, est concurrencée par d’autres sources qui suggèrent qu’il est plutôt mort de maladie. Cependant, cette maladie, la pleurésie, pose elle-même des problèmes, puisque d’autres sources affirment aussi qu’un prophète ne peut pas mourir de cette maladie. On voit donc que l’embarras est grand.

Aujourd’hui, néanmoins, les sunnites ont plutôt tendance à se rallier à l’hypothèse de la maladie, tandis que les chiites adhèrent à l’empoisonnement.

L’année de sa mort pose aussi problème. Les sources musulmanes (tardives) affirment qu’il est mort en 632 (mais elles hésitent sur le jour exact : 28 mai ou 8 juin). Mais des sources non-musulmanes (plus anciennes) semblent attester qu’il était encore en vie en 634.

*De nouveaux versets*
Dernier fait troublant, après la mort du Prophète, pour calmer la communauté, Abu Bakr fait appelle à plusieurs versets coraniques. Or, personne n’avait entendu ces versets avant qu’Abu Bakr ne les récite.

Pour terminer, je vous propose deux citations

*Les musulmans et Muhammad*
« Mais revenons un instant sur la place occupée par Muhammad aux yeux des premières générations de musulmans, pour qui le Prophète n’était probablement pas l’objet d’un culte sacré. Pour s’en convaincre, il suffit d’observer le traitement subi par ses descendants directs qui sont tous morts assassinés ou dans des conditions obscures. Cette subversion originelle serait restée enfouie dans l’inconscient collectif des musulmans et expliquerait, à notre avis, comme dans un retour refoulé, l’obsession du blasphème chez les musulmans aujourd’hui. C’est sans doute ce sentiment de culpabilité fortement implanté dans l’impensé historique des musulmans qui serait derrière le déchaînement passionnel que suscite aujourd’hui la moindre atteinte à l’image de Muhammad. » (p.220-221).

*Aux origines de l’islam*
Enfin, en conclusion de son livre, l’auteur s’interroge :

« Après la mort du Prophète, Abû Bakr et ‘Umar feront ainsi une entrée décisive sur la scène de l’Histoire. Ne sont-ils pas finalement les fondateurs véritables d’une nouvelle religion qu’ils doivent reconstruire sur les ruines d’une croyance primitive qui s’est effondrée brusquement à l’instant même où Muhammad est mort » (p.234).

*Avis personnel*
Le livre est excellent. Il aborde un sujet important, celui des origines de l’islam. Encore peu traitée, car extrêmement tabou, cette question est pourtant capitale.

Mais ce livre a aussi le mérite d’être simple et accessible, y compris à des non-spécialistes.

Cette accessibilité ne porte cependant pas atteinte au sérieux universitaire de l’ouvrage puisque toutes les affirmations sont étayées par des notes de bas de pages renvoyant aux sources primaires. Ainsi, chaque personne désireuse d’approfondir le sujet peut vérifier les informations données et aller directement consulter les sources.

En conclusion de ma propre recension, je ne peux que recommander cet ouvrage à toute personne qui, quelque soit sa croyance, s’intéresse à l’islam.


Mohammed Image Archive

(return to main Archive page)




Recent Responses to the Controversy


The furor over the Danish cartoons has provoked a wide variety of responses from the media and from artists. Several European publications not only reprinted the original cartoons, but published new cartoon portraits of Mohammed as well. Many professional and amateur artists have also been inspired to fashion their own satirical portraits of Mohammed as a statement about freedom of speech. (The contemporary depictions of Mohammed on this page are for the most part respectful, neutral, or at most mildly satirical. To see new Mohammed portraits that are intentionally direspectful and/or obscene, go to the Extreme Mohammed page.)



Filibuster cartoons featured a comic that pointedly exposed the hypocrisy of the Islamic response.
(Hat tip: Ole and Benjamin.)


A wide selection of Mohammed Smileys -- also known as Mocons (Mohammed Icons) -- are available at Hodja's Blog: here's a small sampling of them:

Muhammad (((:~{>
Muhammad as a pirate (((P~{>
Muhammad on a bad turban day ))):~{>
Muhammad with sand in his eye (((;~{>
Muhammad wearing sunglasses (((B~{>
Mohammad with a lit bomb in his turban *-O)):~{>
The devil mo ]:~{>
Mohammed with a nuclear bomb in his turban. @=(((:~{>
Muhammad being shot by Starship Enterprise =-o * * * (((:~{>
Muhammad sees a Danish cartoonist !((((8~{o>

Mocons are the most efficient way to digitally propagate the maximum amount of Mohammed imagery per byte.



This stencilled graffiti version of one of the cartoons on a wall was photographed by a reader in Hamburg, Germany on February 16, 2006. The words under the image say, "Hallo Mittelalter '06" -- "Hello Middle Ages '06".
(Hat tip: Tim.)

 
As reported in the New York Daily News, an entrepreneur in Hawaii created and is successfully selling bobblehead Mohammeds on his site called Dashboard Mohammed. The product, which costs $14.99, is shown on the left, and was based on the rendering of Mohammed shown on the right, which was itself based on the famous Danish "bomb-in-the-turban" cartoon. More bobblehead Mohammed images can seen on the site's "Proofs" page, showing step by step how the drawing was turned into the toy.
(Hat tip: Nordish and Martin.)


On February 1, France Soir newspaper published this cartoon on its cover, caricaturing Mohammed equally with other religious figures. The artist Delize drew another similar cartoon as well.
(Hat tip: Gathers and etienne.)



On February 3, Le Monde newspaper published this cartoon by artist Plantu on its front page -- a drawing of Mohammed composed of sentences that say "Je ne dois pas dessiner Mahomet," or "I must not draw Mohammed."
(Hat tip: John, Erik, and Breteuil.)



In May of 2006, Harper's magazine finally got around to reprinting the original 12 Mohammed cartoons, along with an article by Art Spiegelman -- who also created this updated portrait of Mohammed (in the center) based on one of the 12 cartoons, surrounded by racist stereotypes -- somehow implying that the depiction of Mohammed is a racial issue, not a religious and free speech issue. Several blogs gave extensive coverage to the story, including Michelle Malkin and Nordish, among others.
(Hat tip: Killgore Trout.)


Several postmodern satirists have highlighted the point that -- since no one really knows what Mohammed looked like -- any image could be said to depict him. To that end, they have captioned photos of their thumbs or rudimentary stick figures as "Mohammed." This image -- of a generic figure from the Danish toy company Lego, identified as being Mohammed -- is a good example of the genre.
(Hat tip: darmin.)


MSNBC political cartoonist Daryl Cagle emphasized the point with this response to the story, which includes a stick-figure Mohammed. Cagle also maintains an excellent collection of political cartoons about the controversy.


Slate cartoonist Jack Higgins drew this cartoon of Mohammed responding violently to the Pope's suggestion that Islam is violent -- with a riff on the old aphorism, "If Mohammed can not go to the mountain, then the mountain must come to Mohammed."
(Hat tip: Ted K.)


When the Taliban offered a reward to anyone who killed cartoonists who drew Mohammed, "Normal Bob Smith" created this interpretation of someone taking advantage of their offer.
(Hat tip: Fenris.)


The proprietor of the Chaikaroma blog wore a "Mo-bomb-head" costume for Halloween 2006 and posted the pictures online.
.


In the nation of Sweden there is a contemporary urban folk custom of placing in the center of "roundabouts" (the circular traffic islands in the middle of major intersections) whimsical homemade sculptures representing pet dogs. The sculptures, which are fairly commonplace in Sweden, are called "roundabout dogs" (rondellhund in Swedish). In the summer of 2007, Swedish artist Lars Vilks made some paintings of Mohammed as a roundabout dog; after they were rejected by two art galleries wary of controversy, a sketch based on one of the paintings ended up being published in a small local Swedish newspaper, Nerikes Allehanda. Incredibly, this ignited an international furor, with protests, diplomatic quarrels, and threats of violence. The original sketch, seen above, was also posted on Vilks' blog.
(Hat tips: Martin H., Jonathan R., Gilles C., Politically Incorrect Lib, Raafat.)
  
Over the following month, Vilks continued to draw additional sketches of Mohammed as a roundabout dog, as a regular dog, and as a human in various satirical settings, and posted them to his blog on July 21July 22July 23July 25July 26July 27July 29July 30August 11August 13, and August 18.

  
More details about the international furor can be found at these links:
The Lars Vilks Muhammad drawings controversy, at wikipedia.
Newspaper article in Swedish about the beginnings of the incident.
Turkish hackers attacked Swedish Web sites as retaliation for the roundabout dog Mohammed.

.


In early August of 2006, at a Copenhagen social gathering of the anti-immigrant Danish People's Party (DPP, or Dansk Folkeparti in Danish), drunken young revelers staged an impromptu Mohammed cartoon-drawing contest, probably as a satire of the original Mohammed cartoon contest sponsored by the Danish newspaper Jyllands-Posten several months earlier. Danish artist Martin Rosengaard Knudsen, who had infiltrated the DPP in order to gather evidence of what he felt was the party's "extremist" beliefs, videotaped the contest and gave the tape to a local Danish television station, which broadcast it. This picture shows one of the cartoons in the process of being drawn. (Click on it to view the video.) To simply view a clear jpeg of this image without the video, click here.

Although the contest was nothing more than a drinking party game, the tape of the raucous evening caused a minor scandal in Denmark, where the DPP has been growing in popularity. The tape -- edited into several short segments -- had also been posted on YouTube, but all the segments were subsequently taken offline once various blogs started focusing on them. Luckily, I had already downloaded copies, so you can click on each of the screenshots shown on this page to see the videos from which they were taken. (Some of the videos have now apparently been re-uploaded, but in case they are later taken offline as well, I will use my own versions here to be sure.) This picture seems to show Mohammed as an allegorical defecating camel (click here to see the jpeg without the words "Click to play" on it.)

 
Here are two close-ups of the cartoon shown in the first picture; click the image on the left to watch the video (or here to see the plain jpeg). There were originally over ten video segments in all visible on YouTube before they were taken offline; the three shown here were the most interesting.

Two of the videos, along with another screenshot and more info about the political fallout in Denmark, can be found on the "Tabooh" blog. Additional screenshots can be viewed at Riehl World View, and a roundup of links on this incident can be found at Hot Air.

On October 8, 2006, the scandal over the drunken cartoon-drawing contest went international when the President of Iran and the Prime Minister of Denmark both strongly condemned the incident, with Ahmadinejad saying of the amateur cartoonists, "Those who make these insults are low life, lost, without human values." The government of Iran berated the Danish envoy over the drinking game, comparing it to the Holocaust. The International Herald Tribune has reported that two of the people shown in these videos have gone into hiding out of fear, and the Danish government has now warned its citizens not to travel to Muslim countries.


The Norwegian newspaper Adresseavisen ran this cartoon on June 3, 2008 as a commentary on the continuing violence in the Muslim world over the Mohammed cartoons. The text on his chest translates as: "I am Muhammed and nobody dares to print me."
(Hat tip: Luuk.)


The Humanist site "Freethunk" features this cartoon of Mohammed declaring his own reflection to be blasphemous; the page also features a few other Mohammed cartoons and clip-art images.


Mohammed and Allah in paradise laughing at the Danish cartoons, with a suicide bomber below them.


Cox and Forkum snuck a Mohammed picture into their cartoon about the controversy.


Someone made a Mohammed version of the "Mr. Bill" claymation character from Saturday Night Live, called "Mr. Billhammad."


This is one frame from an animated gif showing the Arabic characters for Mohammed's name little by little building up a stylized portrait of Mohammed himself. It was designed to be a "test of piety" for Muslims, since the written version of Mohammed's name is supposed to be revered, whereas portraits of him are now considered by many to be blasphemous; so, at which point will the growing image cease being sacred and start to become blasphemous? If the full animated sequence is found, it will be posted here.


Mohammed offers some Koranic wisdom about meddlesome artists in the "Mohammed the Prophet Answers Your Emails" cartoon strip.


The French blogger "HerbeDeProvence" had his original blog deleted after he posted this satirical cartoon of Mohammed in jail. The caption under the picture says, "If the Koran had been written last week...", and Mohammed is saying, ""Let me out! I am Mohammed, the prophet of Islam!" while the jailer replies, "No sir! Under French law you are a child molester, a pillager and an assassin." The picture appears to be a drawing by famed Tintin artist Hergé (or one of his imitators), and probably originally depicted a 20th-century Arab in jail -- which was subsequently given a new caption and new word-balloons by the satirist.


Another cartoon posted on the same HerbeDeProvence site mocks Mohammed as a failed stand-up comedian. The title reads, "Mohammed, an unjustly ignored comedian." Mohammed is saying a quote historically attributed to him, "Any Jew who falls under your hand, kill him."


Charlie Hebdo, a French humor weekly, published an issue devoted to Mohammed satires (visible here) on February 7 after winning a court case granting them permission to do so. The publication has sparked anger in France's Muslim community. In the cartoon above, Mohammed is saying, "It's hard to be loved by idiots."
(Hat tip: etienne.)


Le Nouvel Observateur also has scans of the Charlie Hebdo edition online, including this panel with two surrealist visual jokes: the one on top says, "Can one represent Mohammed...like he is today?"; the bottom caption says, "This is not a caricature of the Prophet" (a take-off on This Magritte painting).
(Hat tip: Martin.)

Islamic groups in France have repeatedly dragged Charlie Hebdo into court, accusing them of blasphemy for publishing Mohammed cartoons. So far Charlie Hebdo has been victorious in all the judgments.


When a Russian newspaper published this cartoon, it was shut down by authorities and its editor faced criminal charges. Reader John M. sends a translation of what Moses is saying: "But we didn't teach them this," refering to the people fighting on the television.
(Hat tip: Martin.)


"Muhammad and Sam," a drawing by artist Andrew Lavin, appeared on the Real Politiks blog in February, 2008.
(Hat tip: Fenris)


This variation on the turban-bomb Mohammed appeared on the ISLAM & Graphic blog, and is apparently a commentary on the Koranic commandment that it is allowable to enslave and then rape women during wartime.
(Hat tip: Francesca C.)


This Russian cartoon, titled "Pigs of War," shows Mohammed holding a banner that says (in Russian) "Islam = Peace" while leading a herd of pigs labeled "Al Qaeda," "Hamas," "Hezbollah," etc.
(Hat tip: Nikki N.)


This black-light painting of a kitschy evil Elvis-Mohammed was created by the team at Velvet Prophet.
(To get a version that doesn't have the "Copy" watermark on it, you'd have to buy one of the Velvet Prophet paintings or t-shirts.)
(Hat tip: Killgore Trout.)


Many pundits, weary of repeating his name so often, have given Mohammed the nickname "Mo" -- which inspired this portrait of Mo as Moe of the Three Stooges.


"Mohammed -- Seconds before his destruction," is the title of this anonymous allegorical montage. A full-size version can be viewed here.


This unusual complimentary portrait compares Mohammed with Miss Liberty as a political liberator against tyrants.
(Hat tip: Martin.)


Dutch artist Gregorius Nekschot created this new Mohammed cartoon (one of many by Nekschot) as a response to the Danish cartoon crisis.


Belgian artist [REDACTED AT ARTIST'S REQUEST] drew this image entitled "Jesus versus Mohammed." Though his political cartoons generally are virulently anti-Israel and anti-America, he has also drawn several other Mohammed satires, such as this one.


Blogger and pundit Bill Hobbs drew this stick-figure representation of Mohammed and posted it on a now-defunct blog, along with the comment, "Exercise your right to free expression by drawing pictures of Islam's 'Prophet Mohammed' before the West gives in to Islamist intimidation and fear of Islamist violence and makes it illegal to do so." Incensed, a columnist named John Spragens of the Nashville Scenewrote an attack piece implying that Hobbs had violated some rule of decency. A firestorm of accusations erupted, resulting in Bill Hobbs announcing his resignation from his job at a local university, apparently due to political pressure.
(Hat tip: Dar ul Harb.)


The board of Finnish culture magazine Kaltio fired its editor for publishing a five-panel comic about Mohammed; the first panel is shown here, and the other four are visible in the linked article. (High-resolution versions can be downloaded here.) Editor Jussi Vilkkuna was told to leave after he refused to remove the cartoons from the publication's website as requested by the magazine's board of directors. He served as editor for almost seven years.
(Hat tip: Paul B., nord, Tuomas H., and Martin.)


Danish cartoonist Ivar Gjørup created this gruesome update of a classic '50s comic called "Crazy Cartoonist" (or, literally, "Crazy Penciller") in which the hero's drawings came to life as he drew them. In this version, a shaved-headed image that's apparently supposed to be Mohammed finally cuts off the head of the cartoonist who drew him -- a subtle commentary that either suggests the threat from extremists is real, or alternately that we are creating the threat ourselves. The caption reads "The Crazy Cartoonist's Last Work." More info on the drawing can be found at Gateway Pundit.


Another version of the same concept appeared at the Caric caricatures site -- along with the cartoon below.
(Hat tip: Alexander Z.)




A series of Mohammed sketches accompany a satirical "interview" with Mohammed in a pdf document entitled "Cartoon Bob Interviews the Prophet!" created and circulated on the Web in 2006 after the Danish cartoon furor. This sample image is taken from the document.


Cartoonist John Cole of The Times-Tribune syndicate commented on the controversy over The New Yorker magazine cover which depicted Barack Obama as a Muslim by comparing his supporters' outrage to the outrage actual Muslims feel over satirical images of Mohammed.
(Hat tip: Fenris.)


"Married to Children," a parody of the TV sitcom "Married with Children," lampoons Mohammed's marriage to the 6-year-old Aisha. It circulated extensively on the Web in the months after the 2006 cartoon crisis.


In response to the furor over British teacher Gillian Gibbons allowing her Sudanese students to name their teddy bear Mohammed, resulting in riots, violence and jail time for Gillian, archive reader "stuck-in-ca" created this image of a Sudanaese Islamic guerilla teddy bear Mohammed.


Here's another Mohammed Teddy Bear, made in response to the Gillian Gibbons incident. It was widely posted on the Internet, though it's not clear who first created the image.


The "There Is No God" blog had this gangsta teddy Mohammed as their illustration for another story about the Sudanese teddy bear crisis.
(Hat tip: CiberTrix.)


Links to additional recent images:

The Six Faces of Mohammed is Macker's Warholesque parody of the most notorious Danish cartoon.
Mohammed (Peas be upon him) jokes UK's The Freethinker magazine, whose editor once was convicted of blasphemy(Hat tip: foreign devil and nord.)
A peaceful Mohammed confuses the mujahedeen.
The "Satan's Salvation" comic by Normal Bob Smith featured Mohammed beheading Jesus in one of a series of cartoons.
Normal Bob Smith's cartoon "The Sheeples" also featured an image of a Muslim praying to Mohammed among worshippers from other religions.



Click here to return to the main Mohammed Image Archive page

Other Archive Sections:
Islamic Depictions of Mohammed in Full
Islamic Depictions of Mohammed with Face Hidden
European Medieval and Renaissance Images
Miscellaneous Mohammed Images
Dante's Inferno
Book Illustrations
Book Covers
Satirical Modern Cartoons
The Jyllands-Posten Cartoons
Recent Responses to the Controversy
Extreme Mohammed
Email Responses from Readers
Links




Version courte YT :
1)1)1)1)1)1)1)
*Mahomet est un menteur*
Hadith: Sahih, Al-Bukhari 7: 67:427
Le Prophète a dit « Par Allah et s’il plaît à Allah ! Quand je fais un serment et plus tard trouve quelque chose de mieux, je fais ce qui est mieux et expie mon serment».

*Mahomet commandite des assassinats et incite ses compagnons au mensonge*
Alors l’Envoyé d’Allah dit : « Qui medébarrasserait d’Ibn Al-Ashraf ? (un poète, opposant politique)». Muhammad b. Maslamah répondit : « Moi, ô Envoyé d’Allah, je m’en chargerai, je le tuerai. » L’Envoyé de Dieu lui dit : « Fais-le si tu peux. » Ibn Maslamah dit : « Ô Envoyé d’Allah ! Nous serons obligés de dire des paroles trompeuses. »

L’Envoyé d’Allah répondit : « Dites ce que vous voulez : cela est permis. »
Ibn Ishâq, sira

*Mahomet est un pédophile*

Hadith, Sahih Bukhari 7:62:64
"Le prophète (Mahomet) l'a épousé (Aisha) quand elle avait six ans et il a consommé son mariage quand elle avait neuf ans, et alors elle est restée avec lui pendant neuf années (c'est à-dire, jusqu'à sa mort)."

Hadith: Sahih Bukhari  8: 73: 151
"Aisha relaté : J'avais l'habitude de jouer à la poupée en présence du prophète (Mahomet), et mes amies (des petites filles de l'âge d'Aisha) avaient l'habitude également de jouer avec moi. Quand l'apôtre d'Allah entrait, elles avaient l'habitude de se cacher, mais le prophète les appelais à le rejoindre et jouer avec moi"

Hadith, Sahih Bukhari 1:4:229
"Aisha a relaté : J'avais l'habitude de laver les traces de Janaba (sperme) des vêtements du prophète (Mahomet) et il avait l'habitude d'aller à la prière avec de l'eau encore dessus. (les traces d'eau étaient encore visibles)."

Hadith: Sahih Bukhari Volume 7: 62: 17
"Jabir bin 'Abdullah a relaté : Quand je me suis marié, l'apôtre d'Allah (Mahomet) m'a dit : A quel type de dame t'es tu marié? J'ai répondu : J'ai épousé une matrone. Il a dit : Pourquoi, tu n'as pas de penchant pour les jeunes vierges et pour les caresser? Jabir a également indiqué : L'apôtre d'Allah a dit : Pourquoi tu n'as pas épousé une jeune fille de sorte que tu pourrais jouer avec elle et elle avec toi ?


Président général de l'Administration des Recherches Islamiques et de l'Ifta (Arabie Saoudite)

*Mahomet est un pillard et un racketteur*
Hadith, Dawud 19:2993
Nous étions à Mirbad. Un homme avec une chevelure désordonnée est venu tenant un morceau de cuir rouge à la main.
Nous avons dit :
- Tu sembles être un bédouin.
- Oui.
- Donne-nous ce morceau de cuir.
Il nous le donna et nous l’avons lu. Il contenait le texte suivant :
"De Muhammad l’envoyé d'Allah à au Banu Zuhayr ibn Uqaysh. Si vous témoignez qu’il n’y a de dieu qu’Allah et que Muhammad est l’envoyé d'Allah, que vous faites la prière, que vous payez la zakat, que vous payez le quint (le cinquième) dans le butin, plus la part du prophète et sa part spéciale, vous serez sous la protection d’Allah et de son apôtre."

ibn Sad, Tabaqat II 106
L’apôtre d'Allah envoya Abu Ubayda avec 40 musulmans. Ils accomplirent la prière du couchant et marchèrent contre eux. Ils ont atteint Dhu al Qassah, alors qu’il faisait encore nuit, avant le matin. Ils les attaquèrent et les forcèrent à se réfugier dans les montagnes. Il captura un homme qui se soumit à l’islam, et qu’il libéra donc. Il captura aussi certains de leurs chameaux et leurs biens, et les amena jusqu’à Médine. L’apôtre d'Allah, après s’être réservé sa part, fit le partage entre eux.

Waqidi, Livre des expéditions 29
... les hommes prisonniers, on les ligota et on les mit sous la surveillance de Burayd ibn al Khusayb, leurs ustensiles, leurs biens, et les armes, on les recueillit, le bétail, on le rassembla et on le mit sous la surveillance de l’affranchi de Muhammad Shuqran, les femmes et les enfants formèrent un troisième ensemble... Le butin, les bénéfices sur la revente et les objets, ont été distribués... il s’agissait de 2000 chameaux, 5000 moutons et 200 femmes.

ibn Sad, Tabaqat II 107
L’apôtre d'Allah apprit qu’une caravane des Quraysh venait de Syrie. Donc, l’apôtre d'Allah envoya Zayd ibn Haritha avec 170 cavaliers pour l’intercepter. Ils s’en emparèrent avec tout ce qui était dedans, comme une grande quantité d’argent appartenant à Safwan ibn Umayya et capturèrent tous ceux qui étaient dans la caravane, dont Abu al As ibn al Rafi.

Waqidi, Livre des expéditions 40
Zayd attaqua avec 15 hommes les Banu Thalaba à al Tharaf et captura 20 chameaux et moutons, avec lesquels ils revinrent contents après une absence de 4 jours. Les arabes s’étaient enfuis en croyant qu’ils avaient été attaqués par Muhammad lui-même ; ensuite, ils poursuivirent Zayd, mais sans le rattraper.

ibn Sad, Tabaqat II 108
L’apôtre d'Allah envoya Zayd ibn Haritha avec 500 hommes et renvoya Dihyah avec eux. Zayd voyagea de nuit et resta caché le jour. Il avait comme guide un homme des Banu Udhrah qui les conduisit jusqu’à les mener à bon port le matin. Les hommes de Zayd les pillèrent et en tuèrent quelques uns, leur apportant la panique, et tuant aussi al Hunayd et son fils. Ils ont capturé leurs troupeaux et les chameaux, et leurs femmes ; 1000 chameaux, 5000 chèvres, et 100 femmes et enfants comme prisonniers.

ibn Hisham, Conduite de l'envoyé d'Allah 776
Quand l’apôtre en eut fini avec Khaybar, Allah frappa de terreur les coeurs des hommes de Fadak, dès qu’ils surent ce que l’apôtre avait fait aux hommes de Khaybar. Ils envoyèrent une offre de paix à condition qu’ils puissent garder la moitié de leur production. Leur messagers vinrent auprès de lui à Khaybar, ou sur la route, ou à Médine, et il accepta leurs conditions. Ainsi, Fadak devint sa propriété privée, parce qu’elle n’avait pas été prise par cheval ou chameau.

Liste : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_exp%C3%A9ditions_de_Mahomet

1)1)1)1)1)1)1)
*Mahomet est un meurtrier*
Tout au long de sa carrière de prophète Mahomet a tué ou fait tuer. Opposants politique, contradicteur, marchand ou simple non croyant, de l'individu jusqu'à la tribu entière, nul n'est à l'abri tant qu'il ne s'est pas soumis au "plus parfait des hommes".
Ceci n'est qu'une minuscule sélection des "exploits" de Mahomet, les hadiths et les récits de sa vie sont remplis de massacres et de violences infligées aux non musulmans.

Le prophète passa une fois avec moi à côté d’al Abwa ou de Waddan ; on lui demanda ce qu’il en était quand, dans une attaque nocturne contre des ennemis polythéistes, des femmes et des enfants sont frappés:
- Ces femmes et ces enfants, répondit-il, font partie des ennemis.

*La torture du juif Kinana*
ibn Hisham, Conduite de l'envoyé d'Allah 764-5
Kinana ibn al Rabi, qui était le gardien du trésor des Banu al Nadir, fut amené devant l’apôtre qui l’interrogea à ce sujet. Il nia savoir où il était. Un juif arriva devant l’apôtre et dit qu’il avait vu Kinana autour d’une ruine chaque matin très tôt. L’apôtre demanda à Kinana:
- Sais-tu que si nous découvrons que tu l’as caché, nous te tuerons?
Il répondit que oui.
L’apôtre donna des ordres pour que la ruine fut fouillée et le trésor fut trouvé.
On l’interrogea alors sur le reste du trésor mais il refusa de le livrer, alors l’apôtre ordonna à al Zubayr ibn al Awwan:
- Torture-le jusqu’à ce qu’il livre ce qu’il a.

Alors il alluma un feu avec un silex et lui brûla la poitrine jusqu’à ce qu’il soit presque mort. Alors l’apôtre le livra à Muhammad ibn Maslama qui lui trancha la tête, pour venger son frère Mahmud.

Baladuri, Livre des conquêtes 27
A eux, le prophète dit :
- Je suis conscient de la haine que vous avez contre Allah et son prophète, mais cela ne m’empêche pas de vous accorder ce que j’ai accordé à vos compagnons. Cependant, vous avez promis que si vous me cachiez quelque chose, verser votre sang me sera permis. Qu’est devenue votre vaisselle?
Ils répondirent:
- Elle a été perdue pendant le combat.

Le prophète donna des ordres à ses compagnons d’aller où était enterrée la vaisselle. La vaisselle fut déterrée, et le prophète leur trancha la tête.

Baladuri, Livre des conquêtes 27
...dans un fort de Khaybar, il y avait une famille fortement opposée au prophète... Le prophète leur trancha la tête.

ibn Hisham, Conduite de l'envoyé d'Allah 763.
Quand l’apôtre a conquis al Qamus, le fort des Banu Abul, Huqayq bint Huyayy ibn Akhtab fut amenée devant lui avec une autre femme. Bilal qui les amenait les fit passer par l’endroit où les juifs avaient été massacrés ; et quand la femme qui était avec Safiya les découvrit, elle hurla, se gifla la figure et jeta de la poussière sur son visage. L’apôtre vit cela et il dit:
- Eloigne cette diablesse de moi!

Hadith: Sahih, Muslim 19:4437:4438
... le messager d’Allah a attaqué Khaybar... Quand il est entré dans la ville, il a dit:
-Allah est grand. Khaybar va subir la destruction!

Hadith: Sahih, Muslim 19: 4467
le messager d’Allah a conduit dix-neuf campagnes militaires et a combattu dans huit d’entre elles.


Liste des meurtres ordonnés ou soutenus par Muhammad [Mahomet] :
http://benjamin.lisan.free.fr/jardin.secret/EcritsPolitiquesetPhilosophiques/SurIslam/Liste_des_meurtres_ordonnes_ou_soutenus_par_Muhammad.pdf

*Mahomet est un esclavagiste*
L'esclavagisme fait partie intégrante du fonctionnement de l'islam dès que les premiers musulmans ont la possibilité de s'en emparer. Alors que les hommes sont tués, les femmes et les enfants sont asservis et deviennent source de richesse et de plaisirs. Le coran fait explicitement mention de l'esclavagisme et de l'usage sexuel des esclaves; cela n'a jamais été ni condamné ni abrogé.

ibn Hisham, Conduite de l'envoyé d'Allah, notes.
Zayd était accompagné par Dumayra, un client d’Ali, et un de ses frères. Ils firent plusieurs prisonniers dans le peuple de Mina, qui est sur le rivage, un lot assez mélangé. Ils furent vendus comme esclaves et les familles furent séparées. L’apôtre arriva à cause des pleurs et demanda leur cause. Quand on lui dit, il ordonna :
- Vendez-les seulement par lots!
Cela voulait dire : les mères avec les enfants.

Hadith: Sahih, Bukhari 46/ 717).
... le prophète avait brusquement attaqué les Banu Mustaliq sans avertissement alors qu’ils étaient sans crainte et que leur bétail s’abreuvait aux points d’eau. Les hommes combattants ont été tués et les femmes et enfants pris comme captifs...

Hadith: Sahih, Bukhari 64/38, 18
Le prophète resta trois jours entre Khaybar et Médine pour célébrer son mariage avec Safiya. Comme on n’avait ni pain ni viande, le prophète se contenta de dire à Bilal d’apporter des nappes. On les étendit, on mit dessus des dattes, du fromage et du beurre. Les musulmans ayant demandé si Safiya était une des mères des croyants ou une esclave concubine, on leur répondi:
- Si elle porte le voile, c’est qu’elle est mère des croyants; si elle n’en porte pas, c’est qu’elle est une esclave concubine.

http://mahomet.over-blog.com/page/3

*Mahomet est un violeur, il autorise clairement la pratique du viol*
Hadith: Sahih, Muslim  8:3432 & 3433
D'après Abu Sa'id al-Khudri: Après la bataille de Hanain le Messager d'Allah envoya une armée à Autas... Les ayant vaincus et les ayant capturés, les Compagnons du Messager d'Allah semblèrent se restreindre d'avoir des relation sexuelles avec leurs captives parce que leurs époux étaient polythéistes (note: les musulmans considèrent les chrétiens comme polythéistes).

Alors Allah le Très Haut révéla (note: Par l'intermédiaire de Mahomet bien évidemment) à ce sujet: "Et les femmes mariées, exeptées celles que votre main droite possède (note: captives et esclaves)" (sourate 4, v 24).

Note de VV&D: le verset 24 de la sourate 4 décrit avec quelles catégories de femmes le musulman ne peut avoir de relations sexuelles, cet "ajout" permet donc aux musulmans de violer leurs esclaves et captives car leur capture annule leur état de femme mariée. Cette règle est toujours présente dans la Charia.

ibn Sad, Tabaqat II 111-2
Un matin, Zayd et ses compagnons firent leur takbir, les cernèrent et capturèrent Fatima bint Rabia ibn Badr, et sa fille al Jariya bint Malik ibn Hudahyada ibn Badr. Celui qui a capturé al Jariyah était Maslama ibn al Akwa. Il l’offrit à l’apôtre d'Allah. Ensuite, l’apôtre d'Allah l’offrit à Hazn ibn Abu Wahb.

Hadith: Sahih, Bukhari 7:12: 1
D'après Anas ibn Malik, lorsque l'envoyé d'Allah fit l'expédition de Khaybar, nous fîmes la prière du matin devant cette ville avant qu'il fit grand jour. Le prophète monta ensuite sur sa monture ; Abu Talha et moi, qui étais en croupe de ce dernier, nous eu fîmes autant. Le prophète lanca sa monture dans la rue de Khaybar et mon genou touchait la cuisse de l'envoyé d'Allah. Comme il relevait le voile qui couvrait sa cuisse, je pus apercevoir la blancheur de sa cuisse.

Une fois entré dans le bourg, l'envoyé d'Allah s'écria :
-Allah est grand! Khaybar sera détruite! Chaque fois que nous descendrons sur le territoire d'un peuple, sinistre sera le matin de ceux qui ont été avertis de nos menaces!

Par trois. fois il répéta ces paroles. A ce moment les habitants de Khaybar, qui sortaient pour se livrer à leurs occupations habituelles, s'écrièrent:
-C'est Muhammad!
Abdelaziz fait remarquer que quelques-uns de nos compagnons assurent que les habitants ajoutèrent:
- Avec la khemis, c'est-à-dire l'armée.
La ville ayant été prise de force, ajoute Anas, on rassembla les captifs. Dihya se présenta alors et dit:
-Ô prophète d'Allah, donne-moi une des femmes captives.
- Va prendre une femme, lui répondit le prophète. Et Dihya prit Safiyya ibn Hoyayy. Alors un homme vint trouver le prophète et lui dit :
-Tu viens de donner à Dihya Safiyya bint Hoyayy, la princesse des Qurayza et des Banu Nadir ; or cette femme ne convient qu'à toi seul.
-Qu'on les amène tous deux, répliqua le prophète. Quand on les eut fait venir tous deux et que le prophète eut vu Safiyya, il dit à Dihya:
-reprends une autre femme parmi les captives. Le prophète, ayant alors affranchi Safiyya de sa captivité, la prit pour femme.

Note de vv&d: Safiyya était d’une très grande beauté, elle était l’épouse de Kinana trésorier des Banu al Nadir que Mahomet venait de faire torturer et tuer le jour même. On imagine aisément l'état d'esprit de la "jeune mariée" lors de la "nuit de noce".

Baladuri, Livre des conquêtes 24.
Safiyya ajouta:
-De tous les hommes, le prophète est celui que je déteste le plus, parce qu’il a tué mon époux, mon père, mon frère.

Hadith: Sahih, Bukhari 34:109
...étant assis auprès du prophète, un homme dit:
-Ô envoyé d'Allah, nous avons eu des rapports avec nos captives et nous voudrions ne pas en perdre de la valeur. Que penses tu du retrait de la verge au moment de l’éjaculation?
-Pratiquez vous donc ce procédé? s’écria le prophète, Eh bien, il n’y a aucun mal à ce que vous agissiez ainsi, car il n’est pas une seule ame pour laquelle Allah a décidé qu’elle sortirait du néant qui n’en sorte effecivement.


Note de vv&d: On remarque que le principal souci des compagnons de Mahomet est d'éviter de faire perdre de la valeur à leur captives au cas où elles tombent enceintes suite aux viols qu'elles ont subi.  Mahomet les rassure en leur affirmant que toute précaution est inutile, les enfants ne naissent que par la volonté d'Allah.

-------------------------
-------------------------
Pour ceux qui pensent que le prophète ne peut avoir ainsi encouragé ses hommes à violer ainsi les captives:

Hadith: Sahih, Muslim 8: 3371

Abu Sayd a dit: nous sommes allés avec l’apôtre d’Allah en Expédition contre les Banu Al Mustaliq, et nous avons pris des captives parmi les captives d'excellentes femmes Arabes, nous avons désirés ces femmes parce que l’abstinence devenait difficile à supporter mais nous voulions aussi en tirer rançon. Alors nous avons décidé d'avoir des relations sexuelles avec elles mais en pratiquant le coït interrompu (note: si une femme tombe enceinte le prix de la rançon exigeable diminue). Mais nous nous dîmes: Nous faisons un acte alors que le prophète est avec nous; pourquoi ne pas lui demander?

Nous lui avons demandé, et il a dit:
-"Cela n'a pas d'importance , parce que si une âme est destinée à naître, elle naîtra."

Et il y en a de nombreux autres...



*conclusion : Un gourou chef de brigands*

    Comme on peut le voir par ces quelques extraits, pris parmi une profusion d'écrits provenant de multiples sources d'origine musulmane, le portrait du prophète est conforme à ce qu'on pouvait s'attendre d'un dictateur médiéval illettré: cruauté, brutalité, prédation sexuelle débridée, autoritarisme sans bornes, aucun respect des valeurs humanistes.

    Mahomet n'est dans tout cela guère différent de tous les chefs de brigands qui ont pullulés au long de l'histoire de l'humanité. Dans un contexte moyenâgeux, la violence et la barbarie du personnage sont compréhensibles (bien que tout le monde à cette époque ne se conduisait pas d'une telle manière), mais le monde a aujourd'hui évolué,  rendant de tels comportements obsolètes voir criminels.

    Dresser le portrait de Mahomet à partir des textes anciens qui le décrivent ne sert pas ici à insulter le personnage dans une volonté d'humilier les musulmans, mais plutôt à montrer que le personnage appartient à une époque révolue où les critères de comportements n'étaient pas ceux d'aujourd'hui.

    Vouloir enseigner qu'au nom d'une croyance il faut imiter les actes et adopter les jugements d'un homme aussi violent ayant vécu il y a 1400 ans dans une société différente de la nôtre est non seulement absurde mais tout simplement criminel et tombe sous le coup de la Loi française.


Incitaion à la haine.

Incitation au meurtre.

Incitation au viol.

Incitation à la discrimination.

Etc...


http://mahomet.over-blog.com/page/3