dimanche 25 février 2018

Mensonge du Coran : la crucifixion du Christ

Résultat de recherche d'images pour "crucifixion christ"

http://mahomet.over-blog.com/2016/09/face-au-livre-de-mahomet.html

L’ampleur des mensonges du coran est à la fois effrayante et vérifiable ; et parfaitement illustré par le récit de la crucifixion du Christ.

Premier regard sur la crucifixion
Lorsque Mahomet est venu déclarer par l’étoile qui se couche, qu’il a rencontré Djibril (ange Gabriel dans le coran) dans une grotte, et que ce dernier lui aurait révélé que le Christ n’avait pas été réellement crucifié et qu’il en est mort ; mais qu’Allah l’a élevé vers lui : Il ignorait que du même coup, il était en train de clamer auprès de tous ses adeptes ; qu’Allah avait trompé le monde entier pendant six siècles par une fausse mort du Christ. Car entre temps par la faute de cette tromperie d’Allah, le christianisme était né et l’église s’était développée, jusqu’à la venue de Mahomet ! Pendant tout ce temps Allah n’a pas levé le petit doigt ; et il a laissé un gigantesque cafouillage doctrinal s’installer sur la terre ! Après, il aurait envoyé Mahomet, pour réparer le désordre qu’il avait lui-même provoqué…
Cette ignorance de Mahomet sur les implications de ses récitations, est reflétée également par l’épisode où il s’est présenté au monde, brandissant un livre dans lequel Allah le disqualifiait de se prévaloir comme prophète de Dieu !
En effet dans son livre qui est le coran, il apparaît clairement aux sourate 29 : 27 et 45 : 16, que Mahomet ne fait pas partie de la lignée d’Abraham par Isaac, dans laquelle Allah a décidé de placer le « Livre et la Prophétie » ! On y lit précisément « Nous lui donnâmes Isaac et Jacob, et plaçâmes dans sa descendance la prophétie et le Livre. Nous lui accordâmes sa récompense ici-bas, tandis que dans l'au-delà, il sera parmi les gens de bien » (sourate 29 :27) et «Nous avons effectivement apporté aux Enfants d’Israël le Livre, la sagesse, la prophétie, et leur avons attribué de bonnes choses, et les préférâmes aux autres humains » (sourate 45 :16)
D’ailleurs, à supposer que Mahomet soit de la lignée d’Ismaël ; on ne trouve pas un seul prophète, entre les 2500 ans environs, qui séparent les deux personnages.
Sur la base des sourates 29 : 27 et 45 : 16 ; Mahomet ne saurait donc se prévaloir d’avoir reçu une mission quelconque de prophète de Dieu ! En clair, ce qui précède montre que Mahomet est un imposteur, ou tout simplement un faux prophète.
Si on revient sur le récit coranique de la crucifixion, sur le fondement du « premier regard » par lequel Allah aurait trompé l’humanité toute entière, en ne révélant la vérité des faits aves la venue de Mahomet, il devient légitime de se demander :
Comment une telle personne qui n’a pas cessé de mentir continuellement pendant six siècles pourrait guérir subitement de son mensonge ?
Ou comment pourrions-nous tenir pour acquises les promesses futures d’Allah, et lui confier toute sa vie, en nous persuadant qu’elle a enfin changée et qu’elle a cessé de mentir ?
Deuxième regard sur la crucifixion
Djibril (L’ange Gabriel dans le Coran) ayant raconté à plusieurs reprises à Mahomet, qu’il a entendu Allah attester et se vanter d’être le meilleur d’entre tous les menteurs (Sourates 3 : 54 ; 7 ; 99 ; 8 : 30 ; 10 : 21 ; 13 : 42)…

Mahomet a voulu prendre quelques précautions contre Allah, sur son récit des faits se rapportant à la crucifixion du Christ. Ainsi, quand Allah a commencé à raconter que le Christ n’était pas mort réellement sur la croix, et que lui-même Allah l’a élevé vers lui à l’insu de tout le monde ; là même où les faits étaient publics et se sont déroulés en toute lumière…
Mahomet a alors dévoilé une chose fracassante contre Allah : Dans son livre le Coran qui est le livre par excellence qui chante les mensonges d’Allah ; Mahomet a produit face à Allah, le récit des témoins oculaires les plus proches de l événements de la crucifixion ; à savoir, les bourreaux du Christ eux-mêmes !
Ces témoins oculaires se sont alors mis à crier : « Nous avons vraiment tué Jésus, le Messie, fils de Marie, le messager d’Allah » (sourate 4 : 157) ! Dans leurs attestations triomphales, ils ont rejoint les déclarations concordantes des quatre évangiles, sur leur certitude de la mort du Christ.
En effet les évangiles disent :
MATHIEU 27 : 35
Après l'avoir crucifié, ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort, afin que s'accomplît ce qui avait été annoncé par le prophète: Ils se sont partagé mes vêtements, et ils ont tiré au sort ma tunique.
MARC 15 :24
Ils le crucifièrent, et se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort pour savoir ce que chacun aurait.
LUC 23 : 46
Jésus s'écria d'une voix forte: Père, je remets mon esprit entre tes mains. Et, en disant ces paroles, il expira.
JEAN 19 : 30
Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit: Tout est accompli. Et, baissant la tête, il rendit l'esprit.

Par ailleurs pendant cet événement public, personne n’a vu ni dans la Bible ni dans le Coran, Dieu ou Allah intervenir pour élever le Christ vers lui, et pour le sauver ainsi de la crucifixion; sinon ses bourreaux et autres témoins oculaires, n’auraient pas gardé la certitude de sa mort.

L’ALLUSION FURTIVE du coran sur l’enlèvement du Christ vers ..., relève donc d’une FICTION, qui ne tient pas debout devant ces attestations concordantes, des évangiles et des bourreaux du Christ dans le coran, sur la certitude de la mort du Christ !
En plus, si la victime sur la croix n’avait pas réellement été Jésus le Christ, elle se serait mise à crier publiquement sous la douleur en disant très fortement, qu’elle n’était pas du tout la bonne personne, qu’on était en train de crucifier !
Il n’existe donc, ni dans la Bible ni dans le coran, aucun témoin oculaire qu’on pourrait opposer à ces attestations concordantes et de sources indépendantes, précédemment signalées, sur la certitude de la mort du Christ.
Rien ne saurait donc accréditer le déni de la réalité de la crucifixion et de mort du Christ, tel qu’il est soutenu par Allah !
On en conclue donc de manière incontestable, que les musulmans ont été plongés depuis 14 siècles, dans ce vaste océan de pur mensonge d’Allah, sur la crucifixion et la mort du Christ.
Question :
Comment voulez-vous qu’une personne qui n’a cessé de mentir continuellement pendent 14 siècles, comme Allah, puisse guérir subitement de son mensonge ?
Comment pourriez-vous me convaincre de lui donner ma vie, en me persuadant qu’une telle personne, a cessé enfin de mentir ?
Cumul des deux regards
Si on cumule ces deux regards sur la crucifixion du Christ, on arrive à 20 siècles continus de mensonges d’Allah, sur cet événement central qui est au cœur la piété chrétienne ?
Face à l’ampleur d’un aussi vaste océan de mensonge sur ces 20 derniers siècles, le reste des points de discussions dans le dialogue Islamo-Chrétien relève du dérisoire.

Commentaire de Billy the Kid :
Oui la sourate 4, 157 contient une erreur théologique très grave, les Juifs n'auraient jamais utilisés le terme Jésus : '' Christ / ou Messie) ... Les Musulmans argumentent que les Juifs expriment une moquerie envers Jésus mais alors pourquoi Allah utilise 2 adverses ; vraiment et certaine pour appuyer la véracité du verset ? ... Ce verset est faux , donc encore une contradiction dans le Coran, il n'est pas parfait et ne vient pas de Dieu ... Concernant la crucifixion, oui ce que tu rapportes aussi a du sens, dans la réalité les témoins auraient déclarer qu'il n'est pas Jésus afin qu'on arrête son supplice mais rien de tel n'est rapporté... et que dire... Allah qui aurait créé le Christianisme, il faudrait être un Dieu imbécile pour créer le Christianisme et ensuite venir le réfuter quelques 600 ans après les faits. Oui tu le dis très bien: Les Musulmans ont été plongés depuis 14 siècles, dans ce vaste océan de pur mensonge de Allah. Le Coran n'est pas que fausseté, ...... oui, il est antichrist selon le Nouveau Testament : ◄ 1 Jean 2:22 Qui est menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ ? Celui-là est l'antéchrist, qui nie le Père et le Fils.