mercredi 9 août 2017

Yamina Benguigui, Femmes d'islam (1996)

Elles sont des dizaines, musulmanes d'Iran, d'Algérie, d'Égypte, du Mali, du Yémen et aussi de France, à avoir confié leurs peurs, leurs frustrations, leur solitude à Yamina Benguigui. Femmes d'Islam, qui fut d'abord un documentaire récompensé par de nombreux prix internationaux, est la somme de ces témoignages patiemment recueillis pendant deux ans. Dans la tradition musulmane, "les garçons sont élevés avec la notion de supériorité sur les filles, qui font les tâches ménagères, sur qui pèsent les interdits, même celui de la parole. Elles sont élevées pour reproduire les mêmes schémas, pour répéter ce qu'elles ont vu faire par leurs mères", raconte ainsi Khadija, journaliste algérienne, trois ans avant d'être assassinée pour avoir osé parler haut et fort.
Née dans une famille algérienne installée en France, Yamina Benguigui raconte d'autant mieux ces femmes d'Islam qu'elle a connu, dès ses premières années, les interdits imposés au nom de la loi coranique et de la tradition. C'est sa volonté de témoigner qui lui a permis de se libérer du carcan familial et religieux.

Née dans une famille algérienne installée en France, Yamina Benguigui a connu les interdits imposés au nom de la loi coranique et de la tradition. A sa majorité, elle a choisi de rompre pour se libérer du carcan familial et religieux. Sans se couper totalement de ses racines, elle a su trouver la voie du succès et de la réussite. Elle est aujourd'hui une réalisatrice et une productrice reconnue. Cette liberté d'expression, elle a voulu la partager avec celles qui en sont d'habitude privées, victimes d'un comportement social qui perpétue leur malheur. Pendant deux ans, elle a recueilli les témoignages de musulmanes d'Iran, d'Algérie, d'Egypte, du Mali ou du Yémen, mais aussi de France, pour son grand documentaire qui, outre de nombreux prix internationaux, a reçu le prestigieux Award remis à San Francisco, en 1995. Femmes d'Islam dresse un terrible constat sur la condition féminine à l'aube du XXIe siècle. Ces témoignages d'une rare vérité, où l'identité de la femme musulmane se dessine à travers la révolte, l'humour et la sincérité, la souffrance, le courage et l'espoir d'un avenir meilleur, transgressent le tabou du silence et révèlent le visage d'un Islam plus complexe qu'on ne croit.
Voir aussi :
Henda Ayari, "J'ai choisi d'être libre, Rescapée du salafisme en France" (2015)
Chahdortt Djavann, Comment lutter efficacement contre l'idéologie islamique (2016)
Ayaan Hirsi Ali, Insoumise (2005)
Ayaan Hirsi Ali, Ma vie rebelle (2006)
Fawzia Zouari, Je ne suis pas Diam's (2015)
* Jeannette Bougrab, Maudites (2015)
* Irshad Manji, Musulmane mais libre (2003)
Lutte féministe, droit des femmes
Shirin Musa, la femme voilée « islamophobe » ?


Cliquer sur une image pour ouvrir le diaporama.


Utiliser les flèches du clavier pour se déplacer dans les pages.
Plus grandes images, voir plus bas.
































































































Voir aussi :
Henda Ayari, "J'ai choisi d'être libre, Rescapée du salafisme en France" (2015)
Chahdortt Djavann, Comment lutter efficacement contre l'idéologie islamique (2016)
Ayaan Hirsi Ali, Insoumise (2005)
Ayaan Hirsi Ali, Ma vie rebelle (2006)
Fawzia Zouari, Je ne suis pas Diam's (2015)
* Irshad Manji, Musulmane mais libre (2003)v cvc 
Lutte féministe, droit des femmes
Shirin Musa, la femme voilée « islamophobe » ?


Cliquer sur une image pour ouvrir le diaporama.

Utiliser les flèches du clavier pour se déplacer dans les pages.

Coran : Contradiction et abrogation

Le coran est un imbroglio de versets et de sourates qui s'annulent selon leur révélation. Un musulman peut lui faire dire ce qu'...