mercredi 12 juillet 2017

Mohammed : "J'ai vaincu par la terreur" (Bukhari, 4.52.220)

Résultats de recherche d'images pour « terreur islam »

Tout ce chapitre est basé sur une citation de Mahomet : "J'ai vaincu par la terreur." C'est un Hadith, relaté par Bukhari (4.52.220),

D'après Abou-Horaira, l'envoyé de Dieu a dit : "Je suis envoyé avec les plus courtes expressions avec le sens le plus large, et j'ai vaincu par la terreur (battu dans le cœur de l'ennemi). Pendant mon sommeil, les clefs des trésors de la terre m’ont été apportées et ont été placées dans ma main. Abou-Horaira ajouta : « L'Envoyé de Dieu est parti et maintenant, vous autres, vous extrayez ses trésors. »

Voici une déclaration qui exaspère les musulmans. Non parce qu'elle viendrait, selon tous les érudits islamiques, de la bouche de Mahomet; ni même parce que leurs parents leur ont inculqué une telle religion; mais bien parce que cette déclaration est utilisée par les non-musulmans, ou pire encore, les ex-musulmans, pour montrer à quel point l'Islam pose problème. C'est l’un des phénomènes symptomatiques - et singuliers - de l'Islam. Quand on prétend que les terroristes islamiques sont des êtres abominables, les musulmans se gardent bien de le confirmer. Par contre, ils vous qualifient au passage de raciste ou d'islamophobe, voire de semeur de haine puisqu’il va de soi que ces terroristes suivent une version pervertie de l'Islam.

D'ailleurs, on trouve aussi de tels textes dans la Bible, même au sein du Nouveau Testament. Voyez par exemple les versets 34-36 du chapitre 10 de Matthieu:

10.34 Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épée. 10.35 Car je suis venu mettre la division entre l'homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère; 10.36 et l'homme aura pour ennemis les gens de sa maison.

Par conséquent, il faut toujours examiner les choses dans leur contexte. Si ces passages bibliques sont extraits de leur contexte, on aboutit au même résultat qu'avec le Coran et le Hadith. Tentez l'expérience!
Sur cette page, nous nous efforcerons de replacer "dans son contexte" le Hadith de Mahomet mentionné ci-dessus, au moyen des 10 événements les plus "remarquables" de sa vie. Nos sources sont uniquement islamiques: elles ne sont donc a priori pas islamophobes, comme nous l'avons déjà détaillé dans notre chapitre "Comment étudier l'Islam". Les livres citant ces sources sont d'ailleurs toujours publiés dans les pays islamiques.

Quant à la conclusion, nous la laissons à nos lecteurs. Nous invitons les musulmans à réaliser les mêmes exercices intellectuels et de replacer dans son juste contexte la déclaration de Jésus relatée par Matthieu.

Le contexte : 
les 10 cas les plus "remarquables" de la vie de Mahomet

wp38195b12.png
wp53783d53.png
wp3ed4fb77.png
wp31820455.png
wpa08ed97a.png
wp2cc936e0.png
wp04810fcf.png
wp43c079c6.png
wpb560eb46.png
wp307d2253.png




L'histoire d'Umm Qirfa, c'est-à-dire la "Mère de Qirfa", est assurément l'une des pages les plus noires des débuts de l'Islam. C'est un exemple de violence excessive et inutile. Les faits relatés en pages 664 et 665 d'Ibn Ishaq, sous le titre (anglais) "Zayd B. Haritha's raid on B. Fazara and the death of Umm Qirfa"("La razzia de Zayd B. Haritha's sur B. Fazara et la mort d'Umm Qirfa"). Ce décès n'est en rien naturel, il s’agit plutôt d’un meurtre. Attention, ce qui suit n'est pas destiné aux âmes sensibles ni aux jeunes lecteurs. Veuillez passer ces pages si vous ne supportez pas les descriptions ou scènes horribles.

Ibn Ishaq relate:

Zayd lançait également une attaque sur Wadi'l-Qura, où il rencontra les Banu Fazara et où quelques-uns de ses compagnons trouvèrent la mort ; lui-même fut blessé et évacué du champ de bataille. Ward bin Amr bin Madash, un membre des Banu Sa'd bin Hudayl, fut tué par un membre de la tribu Banu Badr.

Lorsque Zayd revint à lui, il promit de ne plus pratiquer les lavements rituels jusqu'à ce qu'il ait attaqué la tribu Banu Fazara; et lorsque ses plaies furent guéries, l'Apôtre [Mahomet] l'envoya avec des forces armées batailler contre eux.

Il les combattit à Wadi'l-Qurq et tua plusieurs d'entre eux. Qays bin al-Musahhar al-Ya'muri tua Mas'ada bin Hakama bin Malik bin Hudhayfa bin Badr et Umm Qirfa [la mère de Qirfa], Fatima, la fille de Rabi'a bin Badr fut emprisonnée.

Umm Qirfa, épouse de Malik, était une femme très âgée. Sa fille et Abdullah bin Mas'ada furent également capturés. Zayd donna l'ordre à Qays bin al-Musahhar d'exécuter Umm Qirfa, ce qu'il fit de façon très cruelle, en attachant chaque jambe à une corde et en arrimant celle-ci à deux chameaux, qui l'écartelèrent en deux.

Notre commentaire :

Cet épisode décrit l'une des innombrables agressions perpétrées par les disciples de Mahomet, avec sa permission, dès l'instant où les musulmans se sentaient suffisamment forts. Le biographe de Mahomet, Ibn Ishaq, ne donne aucune justification pour l'attaque qu'il décrit dans ses chroniques. D'ailleurs, bien peu d'agressions sont justifiées, et quand elles le sont, il s'agit souvent d'attaques préventives, s'appuyant sur de vagues informations alléguant qu'une tribu mobilisait des troupes. Dans la réalité, il fallait que toutes les tribus de la région soient subordonnées, afin que l'Islam puisse être fort et victorieux, comme le prescrit le Coran aux versets 8.39 et 2.193. Assurer la victoire de l'Islam justifie et légalise tous les moyens utilisés.

Qui est ce Zayd bin Haritha responsable de cette "action"? Ce n'était pas le premier venu : il s’agissait d’un esclave libéré, adopté par Mahomet (donc avant qu'Allah ne supprime la possibilité d'adoption) et l'un de ses disciples les plus fervents. Il était marié avec Zaynab, une nièce de Mahomet, jusqu'à ce que ce dernier succombe à ses charmes et ne l'oblige à se séparer de son mari afin de pouvoir l'épouser lui-même. Cela provoqua un formidable tollé à l’époque. Aujourd’hui encore, la loi islamique interdit d'épouser la belle-fille qui aurait divorcé du fils. Comme solution, Allah révéla à Mahomet un verset supprimant l'adoption, et de la sorte, Zayd n'était tout simplement plus le fils de Mahomet. Voici comment une révélation d'Allah justifie un acte scandaleux de Mahomet.

Zayd est l'un des rares contemporains de Mahomet dont parle le Coran :

33.37. Quand tu disais à celui qu'Allah avait comblé de bienfaits, tout comme toi-même l'avais comblé : "Garde pour toi ton épouse et crains Allah", et tu cachais en ton âme ce qu'Allah allait rendre public. Tu craignais les gens, et c'est Allah qui est plus digne de ta crainte. Puis quand Zayd eût cessé toute relation avec elle, Nous te la fîmes épouser, afin qu'il n'y ait aucun empêchement pour les croyants d'épouser les femmes de leurs fils adoptifs, quand ceux-ci cessent toute relation avec elles. Le commandement d'Allah doit être exécuté.

Avec ce verset, Allah montre sa bienveillance pour Zayd; Allah et Mahomet l'ont en effet comblé. Nous pouvons supposer que le meurtre abominable d'Umm Qirfa avait également les faveurs d'Allah et de Mahomet, sans quoi le verset 33. 37 n'est plus valide. Aucun musulman ne prétendra que des versets du Coran sont incorrects.

Il n'y a aucune indication que Mahomet aurait réprouvé cet acte de barbarie, perpétré par Zayd, ou que celui-ci aurait été puni.

Cet épisode est un exemple type de la non-application, ou de l'application avec de grandes libertés, des règles imposées par Mahomet, en l'occurrence l'interdiction d'exécuter des femmes et des enfants, sauf s'ils ont combattu l'Islam. Mais le concept de "combattre" est pris au sens large : Mahomet a ordonné d'exécuter des détractrices (en particulier de lui-même) ou en a approuvé le meurtre a posteriori. La règle générale interdit donc de tuer les femmes des adversaires, sauf si elles ont une langue trop pendue ou sont tuées lors d'une attaque nocturne.

Sans doute Umm Qirfa était-elle dans ce cas. En quoi une "femme âgée" aurait-elle pu mériter un sort aussi atroce, en sachant que les mères et les femmes âgées suscitent beaucoup de respect de la part des musulmans?


Mahomet pensait-il à cet épisode lorsqu'il déclara "J'ai vaincu par la terreur"?






















Guerre en Syrie

Syrie: Trump suspend un programme de soutien aux rebelles (20.07.2017) Syrie : 30 civils tués dans des frappes anti-EI (19.07...