mercredi 26 juillet 2017

Huntington, Le Choc des Civilisations (1997)


Menacé par la puissance grandissante de l'islam et de la Chine, l'Occident parviendra-t-il à conjurer son déclin ? Saurons-nous apprendre rapidement à coexister ou bien nos différences nous pousseront-elles vers un nouveau type de conflit, plus violent que ceux que nous avons connus depuis un siècle ? 

Pour Samuel P. Huntington, les peuples se regroupent désormais en fonction de leurs affinités culturelles. Les frontières politiques comptent moins que les barrières religieuses, ethniques, intellectuelles. Au conflit entre les blocs idéologiques de naguère succède le choc des civilisations... 

Le livre qu'il faut lire pour comprendre le monde contemporain et les vraies menaces qui s'annoncent. "Le livre le plus important depuis la fin de la guerre froide." Henry Kissinger. "Un tour de force intellectuel : une oeuvre fondatrice qui va révolutionner notre vision des affaires internationales." Zbigniew Brzezinski. 

Samuel P. Huntington est professeur à l'Université Harvard où il dirige le John M. Olin Institute for Strategic Studies. Il a été expert auprès du Conseil national américain de sécurité, sous l'administration Carter. Il est le fondateur et l'un des directeurs de la revue Foreign Policy.

Feuilleter des extraits.

Les failles des civilisations à l’origine des conflits


Retours sur le futur (4/5). Des auteurs ont tenté d’anticiper la société à venir. En 1996, Samuel Huntington redéfinit la géopolitique globale dans « Le Choc des civilisations ».

LE MONDE | 17.08.2017 à 18h00 • Mis à jour le 17.08.2017 à 21h32 | Par Samuel Blumenfeld

Mathieu Colloghan

Au sortir de la guerre froide, avec la chute du mur de Berlin en 1989, un climat d’euphorie régnait à l’Ouest. L’économie de marché semblait avoir triomphé, pour améliorer le quotidien des citoyens partout où elle allait être appliquée. L’idée de démocratie devait s’imposer progressivement. Le temps où des sommes pharaoniques étaient allouées au budget de la Défense appartenait au passé, tandis qu’apparaissaient de nouvelles élites, réunies à Davos (Suisse), composées de dirigeants politiques, de chefs d’entreprises, de journalistes et de banquiers – tous convaincus que la démocratie allait amener une paix perpétuelle.

C’est dans ce contexte apaisé que Samuel Huntington, professeur à Harvard, publie un article intitulé « Le choc des civilisations ? » dans la revue Foreign Affairs, en 1993. La thèse qu’il y soutient, lue à l’aune du monde de l’après-11-septembre, semble presque banale. Mais dans les années 1990 elle contredit l’idée alors en vogue – et davantage encore après le succès, l’année précédente, de l’essai de Francis Fukuyama, La Fin de l’histoire et le dernier homme (1992), qui annonçait la généralisation de la démocratie libérale – que la fin de l’histoire allait advenir avec la chute du communisme.

« Les principaux conflits politiques mondiaux mettront aux prises des groupes appartenant à des civilisations différentes. »

« Mon hypothèse, écrit Huntington, est que, dans ce monde nouveau, les conflits n’auront pas pour origine l’idéologie ou l’économie. Les grandes causes de division de l’humanité et les principales sources de conflit seront culturelles. » Et de préciser : « Les Etats-nations continueront à jouer le premier rôle dans les affaires internationales, mais les principaux conflits politiques mondiaux mettront aux prises des nations et des groupes appartenant à des civilisations différentes. Le choc des civilisations dominera la politique mondiale. »





Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.
Utilisez les flèches du clavier pour vous déplacer dans les pages.
Pour voir de plus grandes images, allez ici.













































































































































































































Coran : Contradiction et abrogation

Le coran est un imbroglio de versets et de sourates qui s'annulent selon leur révélation. Un musulman peut lui faire dire ce qu'...